Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Anne Sinclair, interdite de Botox : "Je n'ai pas le droit de faire d'injections"

Anne Sinclair n'a jamais recouru à la chirurgie esthétique.
5 photos
Lancer le diaporama

"J'ai 67 ans et je ne trafique rien". Dans les pages de Paris Match, Anne Sinclair se montre catégorique sur la chirurgie esthétique : elle a tout bonnement l'interdiction de recourir aux injections.

On ne risque pas de voir Anne Sinclair le visage figé par le Botox comme certaines stars. La journaliste de 67 ans, qui consacre cette semaine une longue interview à Paris Match, assure n'avoir jamais recouru à ces techniques pour effacer les signes de l'âge. "Je n'ai pas le droit de faire d'injections - vitamine, acide hyaluronique, toxine botulique ou autres - car mon collagène ne supporte pas de corps étranger, paraît-il", assure la présentatrice star de "7 sur 7". Sans parler du bistouri, qu'elle n'envisage en aucun cas : "Quant à faire un lifting, j'ai bien trop peur !".

"J'ai, bien sûr, des cheveux blancs que je camoufle"

Son teint lumineux, c'est selon elle une "question de génétique" : "Je pense avoir hérité de la belle peau de ma mère". Mais Anne Sinclair reste une femme coquette ; pas question de se laisser aller. "J'ai, bien sûr, des cheveux blancs que je camoufle, comme beaucoup de femmes", confesse l'ex-compagne de Dominique Strauss-Kahn dans les pages de Paris Match.

Pas d'addiction à la chirurgie esthétique, mais une autre - beaucoup plus saine -, assumée, au chocolat. "C'est bien d'être gourmande, ça remplit les rides", s'amuse Anne Sinclair. Son autre secret de jeunesse ? L'amour. Aux côtés de Pierre Nora, académicien de dix-sept ans son aîné, elle coule des jours tranquilles : "Il est historien. [...] J'aime entrer dans son univers. Et nous partageons un intérêt commun pour plein de sujets, les livres, l'art, la musique, les idées, le cinéma, les bons bistrots, l'air du temps. C'est ce qui s'appelle bien s'entendre avec quelqu'un, n'est-ce pas ?". Il semble qu'Anne Sinclair ait trouvé la recette du bonheur.

À ne pas rater