Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Anne Hidalgo, super femme 2014 : personnalité de l'année du Vanity Fair Espagne

Anne Hidalgo, élue maire de Paris aux Municipales 2014, reçoit un beau titre en devenant personnalité de l'année par l'édition espagnole du célèbre magazine "Vanity Fair". La parisienne a la cote en Espagne ! 

Anne Hidalgo s'apprête à recevoir une distinction et non des moindres puisque le 10 juillet 2014, la maire de Paris sera élue "personnalité de l'année" par l'édition espagnole de Vanity Fair. Celle qui a battu Nathalie Kosciusko-Morizet aux Municipales 2014 entre dans le tableau de ces figures de femmes politiques dont l'image rayonne à l'international. Et si elle s'amusait récemment de son manque de notoriété, qu'elle ne s'inquiète plus, sa côte de popularité risque d'augmenter.

L'heure de la revanche a sonné pour Anne Hidalgo qui recevra à Madrid, le 10 juillet, le titre de "personnalité de l'année" par Vanity Fair. Elle riait de son manque de notoriété dans les pages du quotidien britannique, The Guardian déclarant : "Si la presse people veut prendre des photos de moi en train de pousser un chariot au supermarché, je ne suis pas sûre qu'elles fassent vendre". Mais en Espagne en tout cas, elle a la cote ! Et cela s'expliquerait par ses origines espagnoles, puisque née à San Fernando et parisienne d'adoption. Mais elle n'a pas pour autant volé son titre. Une toute nouvelle notoriété qui ne change rien pour Anne Hidalgo qui déclare : "Je n'ai rien changé à ma vie. J'ai ma famille et les mêmes amis, j'amène toujours mon fils à l'école". En recevant ce titre, elle succède au Prix Nobel de littérature, Mario Vargas Llosa.

Le 5 avril 2014, Anne Hidalgo remportait l'élection des Municipales et succédait à Bertrand Delanoë. Première femme à occuper ce poste, elle a fait quelques confidences sur cette victoire. "Le pire moment a été celui de l'attente (...) Bertrand Delanoë, qui est de nature pessimiste, m'a préparée au pire", a-t-elle déclaré au Guardian. Un poste qu'aujourd'hui elle souhaite honorer alors qu'elle avoue qu'il "n'y a pas un jour où (elle) ne pense pas que ce boulot est exceptionnel".

À ne pas rater