Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Angelina Jolie, son discours puissant pour dénoncer le viol comme arme de guerre

Ce n'est pas pour rien qu'Angelina Jolie a reçu le statut d'ambassadrice du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. L'actrice qui prend son rôle très à coeur a prouvé une nouvelle fois qu'elle le méritait. Prenant la parole à l'ouver­ture du 25e sommet de l'Union afri­caine, la femme de Brad Pitt a fait un discours remarquable sur les crimes perpétrés contre les femmes notamment dans les affrontements qui morcèlent l'Afrique. Focus sur ses déclarations.

Angelina Jolie a créé l'émotion en prenant la parole à l'ouverture du 25ème sommet de l'Union africaine qui se tient à Johannesburg, Afrique du Sud. Dans un discours particulièrement poignant, l'actrice a évoqué sans équivoque les sévices commis contre les femmes en climat de guerre, mais également dans les "sociétés en paix". Devant une assemblée venue débattre sur "l'année du déve­lop­pe­ment et de l'éman­ci­pa­tion des femmes", thème de ce nouveau sommet, Angelina Jolie aura, avec justesse, posé les bases du sujet.

Angelina Jolie : "Il y a une épidémie mondiale de violence envers les femmes"

L'actrice américaine et ambassadrice du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés n'a jamais manqué d'éloquence. Pour preuve, sa lettre bouleversante rendue publique au retour de son cinquième voyage en Irak, en janvier 2015. "Le droit des femmes n'est pas une question secondaire", a-t-elle lancé d'entrée. Passant rapidement au vif du sujet celle qui a fêté ses dix ans de relation avec Brad Pitt a déclaré : "Il y a une épidémie mondiale de violence envers les femmes, aussi bien dans les zones de conflit que dans les sociétés en paix, et elle est toujours traitée comme un crime mineur et une priorité moindre". Dénonçant le viol et autres actes de torture, elle poursuit : "La quasi-totale impunité en ce qui concerne les crimes contre les femmes, dans les zones de conflit en particulier, entraîne de plus en plus de groupes armés à les transformer en arme de choix".

Angelina Jolie : "Il n'y a pas de meilleur pilier pour une société qu'une femme libre, forte et éduquée"

Angelina Jolie a tout de même tenu à nuancer ses propos, ajoutant : "Il est clair que ce n'est pas un problème africain mais mondial, mais peu d'endroits ont autant souffert que l'Afrique". Forte de ces premières déclarations, l'actrice propose des solutions ou du moins un changement radical des procédés, elle explique alors : "Nous avons besoin de mettre en place des poli­tiques vouées à proté­ger les femmes sur le long terme. Elles doivent être déve­lop­pées pour des femmes, par des femmes. Non pas aux dépens des hommes, mais avec leur parti­ci­pa­tion".

Des propos qui ont vivement été soutenus par Nkosa­zana Dlamini-Zuma, la prési­dente de la Commis­sion de l'Union afri­caine. Celle-ci a ajouté que les femmes devraient être plus impliquées dans les efforts de paix car elles "souffrent le plus dans les conflits". "Il n'y a pas de meilleur pilier pour une société qu'une femme libre, forte et éduquée", a conclu Angelina Jolie avec force. L'accès à école devenu un réel défi pour les jeunes filles dans certains pays africains, l'actrice américaine le sait mieux que personne, elle qui est à l'origine de l'ouverture d'une école en Afghanistan. Une initiative qui avait été largement saluée en 2013.

À ne pas rater