Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Angelina Jolie : après le cinéma, la politique

Nouvelle mission en vue pour Angelina Jolie : l'actrice souhaite se lancer en politique au Royaume-Uni, sa manière à elle de faire bouger les choses, notamment en faveur des réfugiés.

L'envie la démangeait depuis un moment. À l'instar de George Clooney, dont les médias américains pressentent une future candidature à la présidence des Etats-Unis, Angelina Jolie va se lancer en politique. Dans une moindre mesure, toutefois : pas d'ambition présidentielle chez l'actrice et réalisatrice (du moins pour le moment), mais une volonté de faire bouger les choses autrement qu'à travers son rôle d'ambassadrice de Nations-Unies.

Un nouveau mentor pour Angelina Jolie

Celle qui s'est installée provisoirement en Angleterre avec sa famille pourrait bien s'implanter plus durablement dans le pays, en oeuvrant notamment pour le gouvernement britannique. Le magazine people américain US Weekly rapporte qu'Angelina Jolie aurait trouvé son mentor politique : la baronne Arminka Helic, membre de la Chambre des Lords. "Arminka aide Angelina à prendre des décisions quant à ses positionnements politiques à venir", a révélé une source à l'hebdomadaire. Cette même personne assure que la femme de Brad Pitt est "en train de se préparer à avoir un rôle permanent auprès du gouvernement anglais".

Nouvelle carrière en vue

Quand la star avait été faite "Lady" par la reine Elizabeth en 2014, le journal britannique The Telegraph rappelait que pour siéger à la Chambre des Lords, seul manquait à Angelina Jolie le statut de résidente du Royaume-Uni. Son emménagement dans une vaste propriété à quelques kilomètres de Londres pourrait donc avoir un lien non pas avec un tournage, mais une véritable envie de peser dans le paysage politique anglais.

À ne pas rater