Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

American Apparel, M.A.C., Lanvin : la mode version carte vermeil

Il n'y a pas que les jeunes pousses filiformes qui intéressent les marques. De plus en plus, la mode se penche sur ses jolies vieilles qu'elle fait défiler ou choisit comme égéries de choc. Une révolution ?

Elles sont belles, elles sont en forme et... elles ont toutes plus de 60 ans. Voilà le portrait-type de la nouvelle égérie prisée par les marques. Décalées, la chevelure grisonnante, ces mannequins d'un nouveau genre annoncent couleur : ici, on ne fait pas comme les autres.

Tandis que la mode produit toujours des filles de plus en plus minces, la voilà qui se met à faire les yeux doux à une autre génération d'égéries, plus originales, aux antipodes de la mannequin type. Les bodybuildeuses, des chanteuses à la carrure XXL, mais aussi des tops qui ont depuis longtemps dépassé la date de péremption infligée par les podiums.

On ne parle même pas de ces quadra ou quinqua sexy, mais de femmes ayant passé la soixantaine, toujours en phase avec leur féminité, qui prêtent leur image comme des filles de 20 ans. Exemple, Jacky O'Shaughnessy, 62 printemps, qui pose en sous-vêtements pour American Apparel. Les clichés sont sortis en 2012, et ont refait surface sur le compte Instagram de la marque ces derniers jours.

Vrai poil à gratter de la mode, la marque américaine (qui aime mettre en scène des tops d'habitude jeunes et très sexy) tend bien entendu à se démarquer, et aussi, peut-être, à montrer qu'on peut être belle à tout âge. "Le sex-appeal n'a pas de date de péremption", commente American Apparel. Reste que la collaboration (une première pour Jacky O'Shaughnessy, ainsi initiée au mannequinat à 60 ans passés) n'a pas fait d'autres petits.

Chez Lanvin aussi, on offre à ces tops devenues grand-mères un retour en fanfare. Jacqueline Murdoch a 82 ans lorsqu'elle pose pour la collection automne/hiver 2012-2013 de la maison. L'an dernier, c'est M.A.C qui célèbre les muses old-school d'Antonio Lopez dans une collection inédite mettant en scène Marisa Berenson, Pat Cleveland et Jerry Hall (de 57 à 66 ans).

Les vieilles sont-elles de retour ? Pour l'heure, elles servent surtout à faire le buzz et à confirmer la réputation iconoclaste d'une marque. Mais on peut espérer que le mouvement se généralise, car il faut bien l'avouer, il l'apporte un peu de fraîcheur dans un monde formaté.

À ne pas rater
À découvrir