Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Amanda Lear revient sur son idylle avec David Bowie, "plutôt un bon amant"

Après s'être confiée à iTélé et Europe 1, c'est à Paris Match qu'Amanda Lear en dévoile encore un peu plus sur sa relation avec David Bowie. Première rencontre, entremetteuse et lingerie fine, la chanteuse nous livre quelques petits secrets.

Depuis le décès le 10 janvier dernier de David Bowie qu'elle a bien connu, Amanda Lear multiplie les confidences. Mentor, mécène, il payait son loyer, mais également amant, le chanteur anglais a beaucoup compté dans la vie de notre icône disco mais leur relation n'a pas forcément connu des débuts idylliques. Comme elle le révèle aujourd'hui à Henry-Jean Servat pour Paris Match, leur premier rendez-vous ne s'est en effet pas vraiment bien passé.

Tombé amoureux de la plantureuse blonde figurant sur la pochette de l'album "For Your Pleasure" de Bryan Ferry, David Bowie a tout fait pour rencontrer Amanda. Comme elle l'a confié à Europe 1, c'est grâce à Marianne Faithfull que le chanteur réussit à décrocher un tout premier rendez-vous avec elle. "Il m'a envoyé sa limousine et son chauffeur. Je me suis retrouvée face à une espèce d'alien à la chevelure écarlate, tout aplatie. Il m'a proposé de sortir dîner. Dans une boîte, nous avons retrouvé Mick Jagger et Bianca." Un premier rendez-vous digne d'un scénario hollywoodien qui aurait pu en faire succomber plus d'une... mais pas Amanda ! "Les deux garçons se sont mis à piapiater de musique et de leurs disques. Je m'emmerdais comme une rate morte."

[...] c'était plutôt un bon amant !

Il faudra finalement attendre le deuxième rendez-vous pour que "le coup de foudre [soit] réciproque". Après avoir emménagé à côté de chez elle, le chanteur s'est rapidement remis à lui faire la cour. "[...] un beau jour, il m'a rappelée. Pour me dire qu'il avait trouvé une nouvelle maison à ­Chelsea, juste à côté de mon appartement d'Oakley Street. Il me téléphonait sans cesse pour me dire qu'il m'apercevait chez moi, par la fenêtre" se souvient l'ancienne muse de Dali. Même si à l'époque le chanteur était marié à Angie, celle-ci fut loin d'être un obstacle entre eux, mieux, elle a même encouragé la relation puisqu'ils étaient en pleine séparation. "Angie m'emmenait faire du shopping et me faisait acheter des tenues affriolantes. Il adore ça, me chuchotait-elle en me faisant faire l'emplette de porte-jarretelles, guêpières, combinaisons et culottes sexy" poursuit-elle avant de vanter les prouesses sexuelles de Bowie malgré son physique de "crevette". "Au lit, je dois dire que c'était plutôt un bon amant !"

L'interview complète d'Amanda Lear est à retrouver dans Paris Match N°3478.

À ne pas rater
À découvrir