Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Amanda Bynes declare la guerre aux tabloids

Les frasques d'Amanda Bynes continuent et pourraient faire l'objet d'un feuilleton, tant la situation est de plus en plus grotesque. Après la publication de la vidéo étrange qui a choqué ses fans, après avoir attaqué son ami Perez Hilton et attaqué, une première fois US Weekly, voilà qu'elle récidive. Et de nouveau c'est le magazine US Weekly qui est attaqué pour diffamation. Selon elle, ce sont les magazines qui sont les méchants et elle la victime. La situation est risible quand on sait que ses agissements sont de plus en plus bizarres et qu'elle les expose à la vue de tous via les réseaux sociaux.

C'est à travers des déclarations enflammées sur son compte twitter qu'Amanda Bynes a affirmé attaquer US Weekly pour diffamation. Elle va jusqu'à s'en prendre à la rédaction du magazine, caractérisant l'éditeur "d'horrible asiatique" et le reste de la rédaction de "femmes laides" en faisant référence à des shootings qu'elle aurait faits avec eux.

Le second tweet ne va pas plus en faveur pour la rédaction d'US Weekly lorsqu'elle dit : "C'est écoeurant ! Je ne sais pas pourquoi @UsWeekly pense qu'ils sont légalement autorisés à dire que j'ai une maladie mentale - je suis choquée et horrifiée ! Je les ai rencontrés et ce magazine est dirigé par les plus horribles personnes que je n'ai jamais rencontrées. Je les poursuis en justice pour la rédaction de titres désobligeants sur moi chaque semaine! Lisez mon twitter! Qu'en est-il de ma maladie mentale? J'ai perdu respect pour tous ceux qui travaillent pour @UsWeekly." De cette manière, l'enfant star déchue en remet une couche.

A la suite de ces tweets incendiaires, c'est au tour du New York Daily News de se faire copieusement attaqué par ce tweet : "Je sais que votre journal est dirigé par une bande de vieillards, mais il faudrait peut-être arrêter de me faire passer pour une attardée !" Attention Amanda que ce ne soit pas toi qui te fasses attaquer pour diffamation !

Les déclarations fusent, mais il n'est pas avéré qu'Amanda Bynes ait lancé une action officielle contre ces différents journaux. Ce que la jeune femme ne sait pas c'est qu'un tel comportement ne peut que lui faire perdre toute légitimité. Enfin, il lui restera toujours le soutien de Kim Karshian. La question est : est-ce suffisant ?

En bref le ridicule ne tue pas et heureusement ! Alors, Amanda Bynes folle ou pas folle ? Affaire à suivre...

H.F-G

À ne pas rater