Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Alicia Keys en couverture de Grazzia : Superwoman des temps modernes

La plus new-yorkaise des divas est en couverture du Grazia de la semaine. Une couverture qui frappe par le naturel d'Alicia Keys. Pas une once de maquillage pour la trentenaire qui a pris la décision de se défaire de tous ces artifices beauté. Belle, forte, épanouie, l'Alicia Keys 2016 épate.

"J'en avais ras le bol de devoir superposer les couches de maquillage sur mon visage. J'ai juste envie de me ressembler maintenant."

Cette rengaine qu'Alicia Keys raconte dans ses interviews depuis quelques mois et surtout dans son article pour le site Lenny fait plaisir à entendre. Si les journalistes parlent du renouveau d'Alicia Keys, les puristes de la musique savent que ce n'est qu'un retour aux sources pour la chanteuse. L'Alicia des deux premiers albums de sa carrière "Songs in a minor" et "The diary of Alicia Keys". Lorsqu'en 2000, elle débarque sur la scène musicale, ses longues tresses et son attitude tomboy deviennent sa signature. Une signature qu'elle a tenté d'abandonner mais qu'elle souhaite reconquérir. Cette prise de conscience donne de la musique bien meilleure que ce qu'elle nous a proposé ces dernières années. Son dernier single "In common" aux inspirations afrobeat signe son retour en grâce.

Alicia Keys, militante

Alicia évoque en profondeur le tournant qu'elle a décidé de prendre. On a la sent aujourd'hui prête à faire entendre sa voix sur les sujets de société. Elle qui a déjà prouvé son talent et sa place dans l'industrie musicale, souhaite aujourd'hui élargir sa plateforme. Féministe revendiquée, elle n'en parle pas seulement pour se faire bien voir, mais s'en sert pour élever ses deux garçons.

"En observant ma mère, j'ai fait un constat : si nous ne gérions pas aussi bien les choses, les hommes tomberaient comme des feuilles sur cette planète et mourraient !"

En 2016, Alicia milite. Pas seulement pour que le terme "féminisme" ne soit plus péjoratif, mais aussi contre les bavures policières contre les Afro-américains. C'est elle qui est à l'origine du mouvement "We are here". Avec d'autres poids lourds de l'industrie musicale, Beyoncé, Rihanna, Chris Rock, elle a signé un film dans lequel chacune des stars liste les raisons ridicules pour lesquelles on peut mourir en étant noir aux Etats-Unis.

Alicia Keys, ou la volonté de transcender son métier de chanteuse.

À ne pas rater