Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Alessandra Sublet vs Thierry Ardisson : la guerre continue en 2014

En ce début 2014, Thierry Ardisson a visiblement pris ses bonnes résolutions : continuer de tacler Alessandra Sublet. Toujours pas décidé à calmer le jeu lorsqu'il s'agit de l'animatrice, Thierry en a remis une couche sur le plateau de "Salut les terriens" ce samedi 4 janvier.

Guéguerre de 2013, la brouille entre Thierry Ardisson et Alessandra Sublet paraît bien partie pour se prolonger en 2014. On aurait pu penser que pour la nouvelle année, les choses se seraient calmées, mais finalement non. Ardisson a décidé d'ouvrir les festivités de 2014 en mettant encore un peu d'huile sur le feu de sa relation avec l'animatrice après avoir mis Clara Morgane à l'épreuve quelques jours auparavant.

Malgré les tentatives de l'animatrice d'éviter la confrontation, Thierry n'a quant à lui pas l'intention d'enterrer la hache de guerre comme il l'a démontré samedi soir sur le plateau de "Salut les Terriens". Recevant Fanny Ardant, Thierry a trouvé l'occasion rêvée de tacler une fois de plus la jolie brune de C à vous et ses lacunes en matières de cultures : "Vous vous êtes dit, j'ai survécu à l'émission d'Alessandra Sublet, je peux bien aller chez Ardisson, en fait". Renchérissant, il enchaîne : "Ça s'est pas très bien passé, au départ déjà elle vous avait confondue avec Catherine Deneuve. (...) Et quand vous lui avez parlé de Truffaut, elle a cru que c'était une jardinerie".

Des propos qui n'ont pas manqué de déclencher l'hilarité du public mais qui ne devraient certainement pas plaire à la principale intéressée qui répondait aux tacles à répétition de l'animateur en août dernier : "Thierry a toujours eu besoin de s'inventer des ennemis pour exister. Pendant longtemps, c'était Fogiel. Aujourd'hui, c'est moi. Mais je ne veux pas rentrer dans son jeu. Je préfère me concentrer sur mon travail. Thierry gagnerait à faire la même chose : ces temps-ci, il fait plus parler de lui par ce genre de propos que par ses émissions... Avant c'était l'inverse".

Une nouvelle pique pour bien débuter l'année et justifier le surnom de "gros macho dégueu" donné par Enora.

À ne pas rater