Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Alessandra Sublet traumatisée : sa soeur a failli être enlevée

C'est un épisode de sa vie qu'elle préfèrerait oublier : quand elle était adolescente, Alessandra Sublet a failli voir sa petite soeur Romy se faire enlever. Elle a raconté son traumatisme à ses auditeurs sur Europe 1.

Alessandra Sublet aime se confier. Longtemps discrète sur sa vie privée, l'animatrice parle désormais de ses enfants, Charlie et Alphonse, ou de sa vie sexuelle sans ambages. Et elle peut désormais le faire à travers différents médias : dans les magazines, sur le plateau de talk-show "Un soir à la Tour Eiffel" ou dans son émission "Petit dimanche entre amis" sur Europe 1.

C'est au micro de la station de radio qu'elle a raconté un épisode traumatisant de sa vie, réagissant à l'enlèvement de la petite Berenyss la semaine dernière. "Aujourd'hui, je l'imagine gambadant avec ses deux frangins, entourée de ses parents, heureuse comme jamais, et cette image me fait du bien au coeur et à l'âme, car cette sensation, je l'ai eue", a commencé Alessandra Sublet. À 14 ans, elle a vécu une situation similaire : un homme voulait enlever sa petite soeur, Romy, alors âgée de 8 ans.

"Cet homme était un prédateur"

"Je prenais le chemin de l'école avec mon petit frère et, ce matin-là, j'avais décidé que Romy pouvait, elle aussi, faire le trajet avec nous", a raconté l'animatrice à ses auditeurs. "Sur le chemin, nous avons vu un homme, étranger à cette toute petite rue que nous connaissions si bien. Cet homme était en fait un prédateur, un fou qui, depuis quelque temps déjà, sans que nous le repérions, avait fait un blocage sur ma petite soeur".

Heureusement, le père de famille observait la scène depuis le balcon de leur appartement : "Mon père est descendu, fou de rage". Lorsque l'homme a été arrêté, les preuves ne laissaient aucun doute. "Les gendarmes ont retrouvé dans le coffre de sa voiture une tente, une corde et une collection de couteaux étranges." La famille doit encore en avoir des frissons.

À ne pas rater