Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Alessandra Sublet et les attaques d'Ardisson : ''C'est un peu pitoyable''

Personnalité cool et attachante, Alessandra Sublet s'est imposée en quelques années comme l'une des animatrices préférées des Français. Un succès qu'elle doit en partie à son image de fille authentique qu'elle revendique haut et fort dans le numéro du 1er février 2014 de La Parisienne. Prenant la pose pour une série mode 100% glam, Alessandra prend également le temps de répondre à Christine Goguet et Jean-Pierre Saccani de façon 100% honnête. Abordant tour à tour carrière et vie privée.

Aussi cool à la vie qu'à l'écran, Alessandra Sublet le prouve dans les pages de La Parisienne du 1er février 2014. Décomplexée et toujours aussi bourrée de bonne humeur, l'animatrice chouchou des Français allie glamour et spontanéité dans une interview exclusive accordée au supplément féminin du Parisien.

La fin de C à Vous, "pas un drame"

Elle revient ainsi sur son choix d'abandonner "C à vous" alors en plein succès pour se consacrer à son émission "Fais-moi une place" : "Je ne l'ai pas fait comme un acte militant, histoire que tout le monde relève le côté courageux de la chose. Je me suis dit qu'arrêter n'était pas un drame, qu'il fallait saisir les opportunités. Et puis, tout le monde a le droit de se planter, non ?".

Les attaques d'Ardisson, "un peu pitoyable"

Controversée après son départ de l'émission, Alessandra actuellement en préparation d'un nouveau talk show se livre également sur le milieu de la télévision et les guéguerres qui peuvent parfois éclater entre les animateurs. Nouvelle tête de Turc de Thierry Ardisson depuis quelques mois, Alessandra ne manque pas de donner son avis sur la question : "C'est un peu pitoyable. Vous pouvez me toucher personnellement mais professionnellement rien ne m'atteint tellement je suis bien dans mes baskets (...) aujourd'hui il me donne l'impression de décliner à dire du mal des autres avant tout pour faire parler de lui à mon avis".

Un livre pour sortir du baby blues

Pas de tabou non plus concernant sa vie personnelle. Alessandra qui confiait récemment dans ELLE vouloir rapidement un second enfant aborde le sujet de son baby blues et du livre qui l'a aidée à en sortir : "J'avais lu sur le sujet, on m'en parlait, mais je n'avais jamais vécu une dépression, c'est à dire ne pas avoir envie de voir les gens ou espérer que mon mari parte avec ma fille, tout ça en restant dans le noir. (...) Ecrire ce livre m'a fait du bien. Je me suis rendue compte qu'en parlant avec le coeur, on touchait forcément les gens".

Sans détour et sans langue de bois, Alessandra reste dans la vie fidèle à l'image qu'elle renvoie à la télé.

À ne pas rater