Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Alessandra Sublet, en couv' de ELLE avec sa fille, se confie sur son baby blues

Surprise dans le numéro hebdomadaire du ELLE français : cette semaine, c'est la présentatrice Alessandra Sublet qui fait la Une, avec sa fille Charlie, 10 mois, dans les bras. À l'heure où toutes les stars cherchent à cacher le plus possible leur progéniture (sauf par exemple Jessica Simpson, qui avait posé en Une de People avec son bébé), cette apparition fait le buzz. Une façon comme une autre d'attirer l'attention des femmes sur le baby blues, que la présentatrice a très mal vécu après son accouchement. Dans les pages du magazine ELLE, elle se confie.

Deux mois et demi après la naissance de sa fille Charlie, Alessandra Sublet, présentatrice préférée des Français, retourne présenter l'émission "C à vous", tous les soirs à 19 heures sur France 5. Un rythme intense que la star a eu du mal à tenir, surtout avec le baby blues : "En septembre dernier, à une heure du direct, je suis tombée comme une pierre dans le bureau de mon producteur. Et le pire, c'est que dans l'ambulance, je ne me suis pas dit 'Là maintenant, les journées de treize heures, ça suffit, il va falloir se reposer'. J'ai pensé : 'Tu plantes tout le monde, t'es vraiment une grosse nulle."

C'est à ce moment là qu'elle prend conscience de la pression que les femmes se mettent pour tout réussir dans la vie, carrière, vie de couple et bébé, et qu'on ne prévient pas assez de baby blues, qui peut être passager ou durer plusieurs mois. "Ça m'est tombé dessus avec violence, comme si j'étais devenue une autre femme, que je ne reconnaissais plus, à la fois neuneu, amorphe et incapable d'accomplir les gestes les plus simples, comme donner un bain à ma fille ou même lui faire un biberon. J'ai beaucoup culpabilisé, je me disais 'Tu n'as pas le droit, tu as un mec de rêve, un bébé de rêve, un boulot de rêve, c'est honteux." D'où son livre, "T'as le blues, baby" qui sortira le 2 mai. Un livre pour rassurer les femmes et leur dire qu'elles ont le droit de lever le pied : "Je vois trop de femmes s'épuiser et épuiser les autres avec leur quête de perfection."

Elle veut aussi dénoncer les mythes transportés par les médias, de ces top models qui viennent d'accoucher et qui se promènent sur la plage, plus minces que jamais : "Moi je dis que Gisèle Bundchen, il faut qu'elle arrête !" Un message qui pourrait s'adresser à Alessandra Ambrosio, Megan Fox fière de sa perte de poids et bien d'autres...

Et aux autres femmes, qui se battent avec leurs doutes, elle dit : "Deviens ta priorité et n'oublie pas de vivre ta vie de femme et de mère !"

À ne pas rater