Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Alerte autobronzant : le fail qu'on n'avait pas vu venir !

.

L'autobronzant c'est bien, mais ça a quand même ses inconvénients. On connaissait déjà les marques laissées par une application pas assez homogène, on découvre cette semaine un autre aléa auquel on n'avait pas pensé et qui se révèle finalement bien plus courant qu'on ne le pensait... La preuve en images !

Si l'autobronzant tient presque du produit miracle lorsqu'il est bien appliqué, il est aussi à l'origine de plus d'un fail catastrophique (et les stars ne sont pas épargnées). Que ce soit les marques marron ou celles de doigts disgracieuses laissées par des mains peu expertes (ou même les traces oranges entre les doigts), on connaît toutes plus ou moins les inconvénients de l'autobronzant. Mais ce que l'on ne savait pas forcément, c'est à quel point il est déconseillé de pleurer après s'être fait "autobronzer".

Un duo explosif

Hé oui, il semblerait qu'autobronzant et larmes fassent très très mauvais ménage. Alex Winklarek, une Américaine de 17 ans, peut en témoigner et elle n'est visiblement pas la seule. Récemment passée par la case autobronzant, la demoiselle a eu la mauvaise surprise de voir son joli hâle ruiné peu après alors qu'elle avait versé quelques larmes.

En effet, les larmes ont laissé sur le visage de celle-ci de longues coulées sur les zones autobronzées. On réalise bien là l'effet "corrosif" du chlorure de sodium contenu dans celles-ci.

Un fail beauté qu'Alex a tenu à partager sur Twitter. Ni une ni deux, d'autres twittos n'ont pas mis longtemps à réagir à ce tweet (retweeté plus de 16 000 fois) depuis devenu viral. Loin d'être un cas isolé, la jeune fille a pu se rendre compte qu'elle n'était pas la seule a avoir vécu cet incident un peu contrariant mais si drôle.

En effet, tant que l'autobronzant n'est pas complètement sec et avant la première douche, mieux vaut éviter de verser sa petite larme, on ne parle même pas des chutes du Niagara. On ne pleure pas, un point c'est tout ! Ou alors on arrête ses larmes avec un mouchoir.

À ne pas rater