Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Aïssa Maïga : les plus belles apparitions de la jolie actrice de Mortel Eté

Avec son sourire radieux et son minois espiègle, Aïssa Maïga a des airs de jeune fille. Pourtant, la comédienne a fêté ses 40 ans il y a peu. A l'affiche de la série "Mortel été", sur France 2, elle fait partie des actrices les plus stylées. La preuve avec ses plus beaux looks sur le red carpet. 

Avec ses trente films au compteur, Aïssa Maïga est une actrice confirmée. Mais à 40 ans, la native de Dakar (Sénégal) reste méconnue de certains. Fille d'un journaliste malien et d'une sénégambienne, elle a quitté l'Afrique à 4 ans pour gagner Paris.

C'est là que le virus de la comédie l'a saisie. Le déclic s'est produit dans la classe de sa professeure de français, en 6e. "Elle enseignait le français par le théâtre", explique-t-elle au site Aufeminin.com. "Moi, évidemment, j'étais déjà à fond. Elle m'a repérée et quelques années plus tard, elle ma recontactée pour que je participe à une comédie musicale qu'elle montait. On l'a jouée aux Folies Bergère, j'avais 14 ans, c'était incroyable."

Pas de doute, Aïssa Maïga sera comédienne. Elle a 21 ans lorsque sort "Saraka Bo", son premier film, avec Yvan Attal et Richard Bohringer. Puis, il y a "L'un reste, l'autre part" de Claude Berri ou encore "Les Poupées Russes", avec Romain Duris, qui lui vaut de se faire remarquer du grand public.

Entre téléfilms et long-métrages, Aïssa Maïga s'inscrit peu à peu dans le paysage cinématographique français, non sans mal. Car quand on est une actrice noire, les stéréotypes vous pleuvent malheureusement dessus.

Une comédienne franche du collier

Le racisme dans le cinéma, elle n'a aucun mal à en parler. "Je me suis rendue compte qu'on me reléguait systématiquement dans un milieu auquel je n'appartenais pas (...). J'ai réalisé que le regard de l'autre était façonné par une lourde histoire coloniale et que ce regard était très présent au cinéma."

Heureusement, aujourd'hui, les choses ont changé pour elle et ses nombreux rôles l'ont prouvé. "Aujourd'hui, je suis libérée de ces clichés."

En 2007, elle est d'ailleurs nommée au César du meilleur espoir féminin pour son rôle de chanteuse de bar dans "Bamako". Un an plus tard, elle s'essaye à la réalisation en tournant "Il faut quitter Bamako", avant de rejoindre Romain Duris dans "L'écume des jours" de Michel Gondry.

Mère et féministe

Quand on lui demande si elle est féministe, Aïssa Maïga répond sans détour. Femme indépendante, elle a surpris son monde lorsqu'à 21 ans, elle est devenue mère, comme elle l'a confié à Gala. "Un comédien m'avait prédit l'arrêt brutal de ma carrière si je menais cette grossesse à terme. Bien sûr, je ne l'ai pas écouté." Depuis, elle a eu un autre enfant, encore un garçon, tous deux ados aujourd'hui.

Et c'est tout naturellement qu'ils ont hérité de ses valeurs. "Je leur transmets implicitement les valeurs d'égalité entre les hommes et les femmes, de respect... Et c'est l'image qu'ils me renvoient aussi."

Grande gueule, Aïssa Maïga ? La célébrité lui permet de s'exprimer, ce qu'elle n'hésite pas à faire. De là à devenir le porte-drapeau d'une cause, il y a un pas qu'elle ne souhaite pas franchir. "J'ai juste une conscience et une liberté de parole, certainement parce que j'ai baigné dans une culture politique."

A l'aise dans ses baskets, celle qui donne la réplique à Miou-Miou sur scène vient de terminer l'écriture d'une pièce de théâtre. A 40 ans, elle ne manque décidément pas de projets...

Retrouvez en images les plus belles apparitions d'Aïssa Maïga en images sur Puretrend.

À ne pas rater