Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Adriana Karembeu : ses spas de luxe menaces de fermeture

la loi du plus fort est certainement encore plus dure dans le monde des affaires que dans l'univers du mannequinat. La divine Adriana Karembeu en fait les frais. Sa société AKD risque de mettre la clé sous la porte pour des problèmes financiers. Une mauvaise passe pour l'ancien top devenu business woman.

Depuis qu'elle ne défile plus, Adriana Karembeu multiplie les casquettes. Egérie pour les lunettes Atol, elle est également ambassadrice pour la croix rouge et animatrice télé à ses heures perdues pour des programmes basés sur le coaching sentimental. Ce n'est pas tout, business woman avertie, Adriana Karembeu a même créé, en 2005, une société spécialisée dans les Spa haut de gamme ainsi que dans l'équipement de spa et les cosmétiques au silicium organique.

En mai 2011, cette société baptisée AKD, pour Adriana Karembeu Diffusion, fait même son entrée en bourse où elle rencontre un succès plus qu'honorable puisqu'elle lève plus de 1,3 millions d'euros d'investissement sur le marché libre. Malheureusement, il semblerait que le succès ne soit plus au rendez-vous puisque la société de l'ancien mannequin vient d'être placée en redressement judiciaire dans la mesure où, malgré son chiffre d'affaire de 1,7 millions d'euros, elle ne parvient pas à faire face à ses dépenses. Une décision prise par le tribunal de commerce qui juge qu'une reprise et un retour au beau fixe pour les finances de la société reste possible.

Pour la belle Slovaque, c'est une déception. Cette société lui tient particulièrement à coeur dans la mesure où c'est l'un des premiers projets qu'elle a réalisé à la suite de sa carrière de mannequin, AKD représente sa reconversion professionnelle. En plus, les produits vendus par AKD sont tous fabriqués en France, une formidable caution de qualité et une superbe promotion pour le savoir-faire français.

Adriana Karembeu n'est pas la seule à subir les conséquences de la crise économique. Dernièrement, Hapsatou Sy, femme d'affaire et désormais présentatrice télé a vu sa chaîne d'instituts de beauté placée en liquidation judiciaires. Espérons qu'AKD ne connaîtra pas le même destin et que la société se remettra vite sur pieds.

AW

À ne pas rater