Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Adèle Exarchopoulos : ''oser des photos sexy fait partie du jeu''

"La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche a propulsé la jeune Adèle Exarchopoulos sur le devant de la scène. Et elle semble mettre le monde entier à ses pieds, tandis que les magazines et les festivals de la planète se l'arrachent. Le temps d'une interview pour Madame Figaro, elle revient sur son parcours riche et déstabilisant. 

Elle a illuminé le Festival de Cannes 2013, Adèle Exarchopoulos a vu, depuis "La Vie d'Adèle" qui a remporté la Palme d'Or, sa carrière prendre une ascension fulgurante et propulsée dans un milieu tout nouveau pour elle. Mais loin de se laisser impressionner, celle au franc parler et qui n'a pas pris la grosse tête, revient sur ses débuts impressionnants au cinéma pour Madame Figaro.

Hollywood lui ouvre ses portes

Si les Américains ont boudé Adèle Exarchopoulos pour les Oscars, après avoir interdit "La Vie d'Adèle" aux moins de 17 ans, elle reste dans les favorites de la prochaine édition des Césars où elle est nommée dans la catégorie Meilleur Espoir féminin. Mais cela n'empêche pas la jeune actrice d'apparaître ultra-sexy et à l'aise à Hollywood. Invitée de toute part, elle raconte : "Chez Warner, tu aperçois Clint East­wood et tu as envie d'appeler ta mère pour le lui dire. Chez DreamWorks, Steven Spielberg t'interroge sur ce que tu rêvais de voir aux États-Unis et tu lui réponds : "You, man". Pedro Almodóvar te glisse qu'il a adoré ta performance et - la modestie même - te précise qu'il est un cinéaste espagnol, comme si tu ne le connaissais pas." Pour celle qui a été adoubé par le New York Times, elle avoue profiter de chaque instant à fond tout en se demandant si elle en a assez profité.

Dépassée par sa couv' de GQ

Pas de langue de bois pour l'actrice, même si depuis l'interview polémique donnée aux côtés de Léa Seydoux à propos des techniques de travail d'Adbellatif Kechiche, elle est beaucoup plus prudente. "L'interview que Léa et moi avions donnée à un site américain au terme d'une longue journée d'entretiens contenait une part de vérité, le tournage avait été dur. Mais je sais à qui je dois d'être là : Abdel. J'ai toujours autant envie de communiquer et de partager. J'apprends le métier.", dit-elle avec honnêteté. Et lorsque Adèle Exarchopoulos revient sur ses photos très sexy pour GQ, elle raconte : "Oser des photos sexy fait partie du jeu. Après, lorsque GQ titre 'Adèle se déshabille', ça devient sexuel et ça me dépasse. Mais, encore une fois, j'apprends."

"Quand Adèle a débarqué..."

Mais si "La Vie d'Adèle" récompensé par la Palme d'Or au Festival de Cannes lui confère une crédibilité sans égale, l'actrice reste lucide et se demande toujours si elle va être à la hauteur. "La Vie d'Adèle ne prouve absolument pas que je suis capable de tout", affirme-t-elle. Alors qu'elle va être l'héroïne du premier film de Sara Forestier, Adèle Exarchopoulos avoue : "J'avais le sentiment d'avoir raté mes essais. J'étais en face de Sara, qui a porté son film pendant sept ans, et je manquais d'indications sur le personnage." Pourtant Sara Forestier n'est pas de cet avis : "Quand Adèle a débarqué, elle s'est tout de suite approprié le rôle."

Une collaboration qui promet déjà un grand moment de cinéma !

À ne pas rater
À découvrir