Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Adam Levine torse nu au Super Bowl : les tétons de la discorde

.

Si le score du match nous laisse un poil de marbre (13-3 pour les Patriots de la Nouvelle Angleterre), la polémique déclenché dimanche soir par Adam Levine lors du Super Bowl a elle attiré notre attention. En faisant tomber le t-shirt, le leader de Maroon 5 voulait sans doute faire grimper la température. Il a surtout fait s'enflammer Twitter. 

Les 75 000 spectateurs du Mercedes-Benz Stadium d'Atlanta - ainsi que les plus de 100 millions de téléspectateurs américains - ont assisté hier soir à la victoire des New England Patriots sur les Los Angeles Rams. Une finale qualifiée d'ennuyeuse sur les réseaux sociaux (le Super Bowl étant même renommé "Super Bore"). Bon, ça c'était pour nos ami.e.s fans de football américain.

Il faut croire que le show de la mi-temps assuré cette année par Maroon 5 aura fait coulé plus d'encre. Si le casting nous enthousiasmait moins que celui des années précédentes (Lady Gaga, Beyoncé, Bruno Mars...) - exception faite des deux cheerleaders masculins, une première dans l'histoire de la compétition sportive - il semble s'être montré à la hauteur en nous offrant une bonne petite polémique.

On vous explique : après avoir ouvert le concert avec "Harder To Breathe" (extrait de leur album "Songs about Jane" - oui, on a eu notre petite période Maroon 5 plus jeune), chanté en duo avec une chorale gospel et entonné "The Way You Move" avec Travis Scott & Big Boi, Adam Levine, qui après 10 minutes de show est bien ambiancé, décide de retirer son top. Et voilà que je te balance le débardeur dans une fosse redoublant de cris aigus. Et que je te montre mes beaux tatouages, comme si de rien n'était. Bref, le chanteur se retrouve torse nu et personne n'en est vraiment choqué. Normal, un torse d'homme, on a l'habitude.

Adam Levine vs Janet Jackson : deux poids, deux mesures

S'il est sexualisé, le torse d'Adam Levine ne provoque pas de levée de boucliers telle qu'a connu une certaine Janet Jackson au même Super Bowl, en 2004. Impossible que vous ayez oublié la scène, mais on vous la rejoue quand même. La soeur de Michael partage la scène avec Justin Timberlake. Tout va bien jusqu'à ce que, dans une mise en scène tout sauf spontanée, Justin arrache un bout du bustier de la chanteuse, qui dévoile alors un sein nu - protégé tout de même par un cache-téton (non, vraiment, elle ne s'y attendait pas du tout).

Bien entendu, la scène avait été pensée pour faire le buzz. Et ça a si bien marché qu'elle a failli mettre un terme à sa carrière (à elle, bien sûr).

Sexualisés à l'outrance, objets de désir, les tétons féminins se doivent de rester cachés, que ce soit sur Instagram où ils sont bannis (leurs cousins masculins n'ont pas le droit au même traitement) que sur les campagnes pub (la dernière campagne Balmain montrant Cara Delevigne topless mais tétons cachés par Olivier Rousteing, par exemple). Alors oui, on a bien envie de dire qu'on dévoile assez comme ça le corps féminin pour vendre tout et n'importe quoi, on peut bien laisser nos tétons tranquilles. Le problème, c'est l'inégalité de traitement reçu selon le genre. Une discrimination qui persiste en 2019 et qui engendre colère et complexes.

Quinze ans après le nipplegate de 2004, rien n'a changé, la vue de seins féminins, quand elle n'est pas imaginée pour vendre un soutien-gorge ou susciter le désir, est proscrite. Pourtant, l'empowerment féminin passe aussi par le contrôle de cette zone du corps. Qu'on se sent obligées de flouter, de cacher dans un soutif, de planquer quand/si on allaite.

Le torse nu d'Adam Levine aura servi à rappeler qu'il reste du boulot pour se réapproprier cette partie de notre anatomie. Qu'on souhaite ou non la dévoiler, mais du moins avoir le choix. Et être sur un pied d'égalité avec le genre masculin.

À ne pas rater