Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

5 bonnes raisons de ne pas céder à la tentation de la décolo quand on est brune

.

Il y a beau avoir toutes ces tendances colo qui nous font de l’œil, en tant que brunette, on ne cédera pas, c’est clair et net. Et pour vous aider à être aussi raisonnable que nous, on vous offre cinq très bonnes raisons de ne pas infliger de décoloration à votre chevelure.

Vous êtes sur le point de vous lancer, après avoir louché pendant des mois sur cette désirable coloration rose pastel ou sur cette teinte polaire ultra prisée ? Le hic, c'est que vous êtes brune et qu'au cas où vous n'étiez pas au courant, pour obtenir ce résultat, il va forcément falloir que vous passiez par la case décoloration. Enfin, sauf si vous reprenez vos esprits et que vous suivez attentivement notre conseil : DON'T ! Pour vous convaincre de nous écouter, lisez ces quelques lignes, ça devrait vite vous faire revenir à la raison.

Parce que c'est très long et très cher

Si certaines s'en tireront après seulement 4 heures d'opération (ce qui nous paraît déjà énorme), les candidates aux très longues chevelures vont devoir s'armer d'encore plus de patience. Souvenez-vous de Kim Kardashian et de ses 13 heures de travail - ou plutôt de son haistylist qui devait être au bout du rouleau. En plus, c'est vraiment cher : en moyenne 100 à 150 euros chez un coiffeur digne de ce nom.

Parce que ça détruit la chevelure

En tant que journaliste beauté, des experts capillaires de haute volée, on en a rencontrés des tonnes. Et on peut vous certifier qu'ils nous ont tous, sans exception, assuré que la décolo pour les brunes était une très mauvaise idée. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela revient ni plus ni moins à faire subir une brûlure chimique à nos cheveux. Sans compter que la formule ultra agressive du produit déclenche bien souvent des allergies chez les plus sensibles.

Parce que c'est souvent raté

Lindsay Lohan, Anne Hathaway, Keira Knightley, honnêtement, on ne compte plus les nombreuses célébrités qui se sont lancées dans cette aventure capillaire très risquée et qui se sont plantées sur toute la ligne. Et oui, difficile de choisir la bonne nuance et d'être certaine que ça va coller avec notre carnation naturelle. Sans compter cette histoire de sourcils à faire matcher (ou pas ?) avec sa colo. Une prise de tête on vous dit...

Parce que la repousse est un enfer

A peine aurez-vous eu le temps de profiter de votre nouvelle colo que BIM, vos racines seront déjà en train de pointer le bout de leur nez. D'abord, c'est tout ce qu'il y a de plus vulgaire et en plus, vous allez devoir patienter un temps infini avant de retrouver votre couleur naturelle. Généralement, celles qui en passent par là sont dépitées pendant plus d'un an ou se résignent à renouveler à contrecoeur leur décolo pour arranger rapidos la situation. Un véritable cercle vicieux.

Parce qu'il y a une nouvelle alternative

Jusqu'ici, on l'avoue, il n'y avait absolument rien de très séduisant pour contourner le problème. Mais ça, c'était avant que L'Oréal Paris ait l'idée de génie de sortir le premier make-up pour cheveux, avec 18 couleurs vibrantes, dont 9 qui fonctionnent sur vraiment sur les brunes (bleu, auburn, vert, rouge, violet, lavande et rose).

On l'a testé et on est conquise. Alors oui, on ne va pas s'embêter à s'en mettre sur toute la chevelure, mais l'espace d'une soirée ou d'un jour spécial, on se jette dessus sans hésiter (s'estompe après un simple shampoing).

Colorista Hair Make-Up de L'Oréal Paris 7,90€

Audrey Salles-Cook

À ne pas rater
À découvrir