Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

3 raisons de voir Lena Dunham en couverture du Vogue US

Depuis quelques heures, la rumeur circule que l'actrice Lena Dunham serait fortement pressentie pour faire la couverture du si convoité magazine Vogue américain. Une nouvelle qu'on adorerait se voir confirmer. Pourquoi ? Nos trois raisons de la voir en couverture.

Parce qu'elle pourrait dire non à Anna Wintour
Qui peut dire "non" à Anna Wintour ? Sérieusement ? Certainement pas Kim Kardashian, la fiancée de Kanye West qui fait tout ce qu'elle peut pour être dans les petits papiers de la rédactrice en chef, et ça semble payer pour le moment. Concrètement, personne ne peut dire non à la femme la plus influente dans le milieu de la mode. Sauf peut-être Lena Dunham qui ne semble pas accorder d'importance à ce genre d'événements. Sur le site Fashionista, on apprend qu'une source anonyme aurait déclaré au site Radar Online qu': "Anna Wintour serait l'hôte d'un dîner privé" qui viserait à "charmer Lena Dunham" dans le but qu'elle accepte de faire la couverture du Vogue. Les rôles se sont inversés et ce n'est plus à Anna Wintour de mener la barque... mais à elle convaincre Lena Dunham de poser pour Vogue. On en reste bouche bée.

Parce qu'elle est une fille normale
Lena Dunham est une fille normale. On ne vous parle pas de son personnage dans la série "Girls", mais d'elle-même. Elle n'est pas ce qu'on pourrait appeler une "bête de mode" et alterne entre flop mode et top. On aime le fait qu'elle ne se prenne pas trop au sérieux et qu'elle ose oser là où d'autres préfèrent la jouer soft de peur de faire un faux pas. Alors certes, ce n'est pas toujours réussi, loin de là notamment lorsqu'elle est apparue en robe chemise à la soirée L.A. Loves Alex's Limonade, mais au moins, elle a essayé.

Parce qu'elle a des formes
Si un flash nous revient et nous faire remonter en mars 2012, on se souvient qu'Adèle, femme plantureuse, avait fait la couverture du Vogue US. Un événement, car les filles aux formes "normales" du Vogue (comprendre des tailles 34-36 pour plus d'1m70) sont légions en couverture du Vogue US, et d'autres exemples comme celui d'Adèle se comptent sur les doigts d'une main. Lena Dunham en couverture de la bible de la mode serait une petite victoire. On croise les doigts.

J.D

À ne pas rater