Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

"Vinyl" : 5 raisons de regarder la série de Martin Scorsese et Mick Jagger

"Vinyl" la série événement de Martin Scorsese et Mick Jagger tous les lundis à partir du 15 septembre  en US+24 sur OCS City .
2 photos
Lancer le diaporama
"Vinyl" la série événement de Martin Scorsese et Mick Jagger tous les lundis à partir du 15 septembre en US+24 sur OCS City .

Même si le simple fait que Martin Scorsese et Mick Jagger soient de la partie suffise à donner envie de découvrir "Vinyl", voici cinq autres bonnes raisons de regarder la nouvelle série "sex, drugs and rock'n'roll" d'HBO diffusée sur OCS City à partie du 15 février ! 

1- Le pitch

Forcément, une série aura beau être parfaite du côté de la réalisation, si l'histoire n'intéresse personne, ça sent le roussi. Pas de crainte à avoir pour "Vinyl" qui raconte "l'histoire de quarante ans de musique à travers les yeux de Richie Finestra, un producteur de disques qui tente dans les années 70 de faire renaître de ses cendres son label en trouvant de nouveaux sons et de nouveaux talents alors qu'il traverse sa crise de la quarantaine. Drogue, sexe, punk et disco deviennent son quotidien..." Ça change un peu des séries politiques, policières ou encore médicales.

2- La bande-son

Avec Mick Jagger en coulisses et l'histoire même de la série, on ne pouvait que s'attendre à un soundtrack à la hauteur. Mieux, ici la musique joue même un rôle à part entière, nous plongeant avec frénésie dans le New York des 70's. La playlist officielle de "Vinyl" est d'ailleurs disponible sur Spotify.

3- James Jagger

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas une des filles de Mick qui fait parler d'elle aujourd'hui mais bien un de ses trois fils. À 30 ans, il décroche le rôle d'un wanna be punk chanteur des Nasty Bits. Même si on ne le voit que trop peu à notre goût dans les deux heures de pilote, il a déjà réussi à nous séduire avec son accent ultra british et sa belle gueule de rebelle. Certes, le jeune homme a été pistonné pour le rôle mais il arrive à s'imposer et à faire oublier son célèbre papa.

4- La scénographie

Mick Jagger et Martin Scorsese étant des hommes très pointilleux, chaque détail de la série est pensé de façon à parfaitement coller aux seventies. Costumes (Bobby Cannavale qui campe le rôle-titre porte très bien le col pelle à tarte), décors, voitures et mêmes les magazines en arrière-plan ne sont pas choisis au hasard. En deux mots (enfin trois) une claque visuelle.

5- Les réalisateurs

Après avoir passé des années à essayer de faire vivre son projet avec Mick Jagger, Martin Scorsese ne boude pas son plaisir et signe un pilote de 112 minutes. Pour certains, il s'agit d'une raison en elle-même pour regarder puisque le réalisateur fait du "Scorsese" dans les règles de l'art avec des clins d'oeils à sa filmographie. Pour ceux qui auraient du mal à digérer ce premier épisode de près de deux heures, rassurez-vous, ce sont d'autres réalisateurs qui sont aux commandes des suivants apportant chacun un regard différent sur l'histoire et un souffle nouveau pour les comédiens. Toujours pas convaincus ? Il y a aussi la très sexy Olivia Wilde au casting...

À ne pas rater