Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

#TIDALforALL : Rihanna, Beyoncé, Nicki Minaj et bien d'autres autour de Jay-Z

Depuis quelques jours, une image bleu cyan est venue remplacer les photos de profil de nombreuses stars. Ce lundi 30 mars, nous en avons enfin découvert la raison. Si le mouvement a bien réuni les plus grands de l'industrie de la musique, il n'a absolument rien à voir avec une oeuvre caritative. 

Une vague bleu cyan s'est emparée de la Toile ces dernières heures, accompagnée du hastag "#TIDALforALL". Quelques heures après, c'est une vidéo destinée à nous éclairer davantage qui a fait son apparition. "Chaque grand mouvement a commencé avec un groupe de personnes pouvant se réunir et prendre position" peut-on entendre dans la vidéo pendant que Madonna, Chris Martin,Jay-Z et d'autres "gros" de l'industrie de la musique défilent à l'écran. On l'avoue, avec un discours aussi fort et un nombre impressionnant de stars mobilisées, on a d'abord cru un nouveau mouvement caritatif. Mais que nenni !

#TIDALforALL

Comme on l'a découvert pendant une conférence de presse donné à New York le 30 mars 2015, TIDAL est loin d'être le nouvel #ALS, il s'agit tout simplement d'une plateforme de streaming concurrente de Spotify lancée par Jay-Z himself. Las d'être traités, comme ils le disent eux-mêmes dans une vidéo, comme de simples marchandises par d'autres plateformes de streaming (Spotify, Deezer and co), Rihanna, Beyoncé ou encore les Daft Punk ont décidé de suivre le rappeur qui, avec Tidal, propose non seulement un son Haute Définition, mais aussi visiblement un intéressement aux artistes signant avec le service et devenant ainsi, comme le souligne 20 minutes "actionnaires de Tidal en vertu de conditions financières non divulguées."

Un gros coup de buzz plus qu'une révolution ?

Dans sa campagne de pub, Tidal est présenté comme une révolution mais, à y regarder de plus près de nombreuses critiques sont possibles, notamment son coût. S'il est de 9,99 dollars par mois pour un compte premium, pour bénéficier du son HD, l'atout majeur du service, il faudra débourser environs 18 euros soit 216 euros par an. Un service qui devient d'ailleurs un peu inutile lorsqu'on ne dispose pas d'écouteurs de bonne qualité. Parmi les autres "+" mis en avant, Alicia Keys a laissé entendre que les artistes faisant partie de Tidal pourraient y diffuser des titres en avant-première et en exclusivité. Le début d'une suprématie de la plateforme et le retrait du répertoire de Rihanna and co des autres plateformes comme Taylor Swift avec Spotify ? Tout est envisageable, mais cela ne ferait que relancer un peu plus le piratage.

Si on est bien entendu pour la revalorisation de l'artiste en tant que tel, parfois dépouillé par la dématérialisation de la musique, on regrette un peu que tout ce tapage ne soit pas vraiment destiné à une cause caritative plutôt qu'à ce qui pourrait paraître aux yeux de certains, un moyen pour des superstars, de devenir encore un peu plus riches.

À ne pas rater