Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

"Saint Laurent" : Les trois anecdotes personnelles de Gaspard Ulliel

De l'amour, du scandale, des belles choses, la maladie... "Saint Laurent" de Bertrand Bonello a tous les ingrédients d'un bon film. Et c'est encore mieux vu des coulisses, vu par Gaspard Ulliel, alias Yves Saint Laurent. Entre mensonges, confessions et monstruosités, l'acteur nous livre trois anecdotes plutôt appétissantes...

La scène la plus difficile à tourner

Ça peut paraitre assez cliché, mais j'insiste sur le premier jour de tournage qui était un vrai examen de passage. J'avais passé plusieurs mois à construire ce personnage. Sans forcément le montrer à Bertrand Bonello. On a travaillé ensemble, on était en contact permanent mais on a chacun gardé un certain secret dans le travail. Il n'y a aucun moment avant le premier jour de tournage où j'ai joué devant lui en lui montrant ce qu'allait être mon Saint Laurent et donc le sien. C'était comme au théâtre, il y a eu le premier coup de rideau. C'était assez angoissant de révéler à l'équipe et à Bertrand mon personnage. J'étais aux aguets, j'essayais de guetter la moindre information dans son regard, de la même façon que je regardais comment réagissait l'équipe.

Lisa Ulliel, la soeur inconnue de Gaspard Ulliel

C'est une usurpation. Je ne sais même pas si cette fille existe et comment elle a réussi à faire croire tout ça. Je n'ai pas de soeur, ni de frère, je suis fils unique. Je ne sais pas d'où sort cette information. En plus il y a des photos d'elle sur Internet, ça serait une blonde je crois... Quoi qu'il en soit c'est complètement faux.

Saint Laurent, ce "monstre" fantasmé

J'aime bien parler de Yves en tant que "monstre" parce que ce n'est pas forcément comme ça qu'on le voit de prime abord. Mais il y a cette idée qu'il va s'approprier la femme, la manipuler. C'est ce que Bertrand montre dans la scène avec Valéria Bruni Tedeschi... En l'espace de quelques minutes, il va complètement la changer. Il a aussi cette scène où une femme vient lui annoncer qu'elle est enceinte, il la rassure et la congédie l'instant d'après. Ce n'est pas inspiré de la réalité, c'est plus un fantasme que Bertrand peut avoir. C'est son "Saint Laurent".

"Saint Laurent de Bertrand Bonello", au cinéma depuis le 24 septembre 2014.

Propos recueillis par Chloé de Trogoff

À ne pas rater