Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

"Lost River" : Ryan Gosling frappe très fort

On y pensait encore une heure après avoir vu le film, le soir aussi, et plusieurs jours après... "Lost River", la première réalisation de Ryan Gosling fait partie de ces histoires qui restent et qui vous marquent pendant longtemps. Au point de ne pas savoir à qui le recommander même si vous, vous avez adoré. 

"Lost River" : Un scénario qui dérange

Ryan Gosling aime visiblement les histoires troublantes. Pour son premier long métrage, il a choisi de nous parler d'une famille en détresse dans une ville morte du fin fond des Etats-Unis. Dis comme ça, on s'attend à quelque chose de déjà-vu, de "facile"... et c'est bien là la vraie bonne surprise. Le scénario est tout sauf classique. En fait, il part un peu en vrille. Beaucoup. On est scotchés devant l'écran tandis que notre coeur palpite et que nos mains deviennent moites. Eva Mendes est sublime encore une fois mais dérange. Son personnage nous hante à coups de scènes gores entrainées par une musique rythmée. L'héroïne du film est Christina Hendricks, une maman dépassée, courageuse, et prête à tout pour gagner un peu d'argent quitte à défier la pire de ses phobies... Des histoires parallèles mais toutes liées par le sang, au sens propre comme au figuré, et de l'amour aussi. A la façon de Ryan Gosling qui n'a à priori pas envie de tomber une seule seconde dans la mièvrerie. Quasi filmé comme un documentaire, on a peu l'impression d'une vraie leçon d'histoire, d'une leçon de morale aussi mais pas celle des gentils films américains.

Un héros principal signé Gosling

On croirait voir le petit frère de Ryan Gosling face à Iain de Caestecker, le personnage principal masculin de "Lost River". Yeux clairs, bien bâti, un regard qui transperce... Bones, son prénom dans le film, est le genre de gentil bad boy qui ne vous laisse pas indifférent. Un héros au talent indiscutable qui vous plonge la tête la première dans cette fiction pas si inventée que ça d'ailleurs, puisque le réalisateur l'a confié : l'histoire est inspirée d'une partie de son enfance.

Avec ce nouveau rôle dramatique, Iain nous fait totalement oublier ses débuts en 2000 dans "Le petit vampire" comme son personnage dans la série policière "Agents of S.H.I.E.L.D.". Emmené très haut par Ryan Gosling, il prouve ainsi qu'il peut tout affronter sur grand écran, même le pire, du haut de ses 27 ans. On est impressionnés.

"Lost River", au cinéma le 8 avril 2015.

CDT

La bande annonce de "Lost River".
À ne pas rater