Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

"7 à la maison" : Stephen Collins confesse ses actes pédophiles dans une lettre

Après des années passées à incarner un père de famille parfait sous tous rapports sur petit écran, Stephen Collins a vu ses secrets les plus inavouables remonter à la surface en octobre dernier. Accusé de pédophilie, l'acteur de "Sept à la maison" s'est récemment confessé dans une lettre ouverte qui sera publiée dans People Magazine ce 19 décembre 2014.

Longtemps, il a incarné dans l'imagination générale le père de famille parfait et bienveillant. Mais depuis octobre 2014, Stephen Collins a vu sa réputation voler en éclat au moment où sa future ex femme l'a accusé publiquement de pédophilie enregistrement audio à l'appui.

Une affaire qui a bien entendu ébranlé Hollywood et surtout le casting de "Sept à la maison". Catherine Hicks qui jouait l'épouse de Stephen Collins dans la série s'est notamment exprimée affirmant n'avoir jamais rien su des pratiques déviantes de l'acteur.

Stephen Collins se livre dans une lettre ouverte

Plusieurs mois après la révélation de ce lourd secret et après qu'il ait été déclaré que Stephen Collins ne serait pas jugé pour ses actes, l'acteur de 67 ans a tenu à s'exprimer sur toute l'affaire. Dans une lettre ouverte qui sera publiée ce vendredi 19 décembre 2014 dans People Magazine, il revient sur les faits qui seraient survenus entre 1973 et 1994.

Dans ce courrier, il avoue : "Il y a 40 ans, j'ai fait quelque chose de terriblement mauvais que je regrette profondément. Je travaille pour réparer ça depuis ce moment. J'ai décidé de parler de ces problèmes publiquement parce qu'il y a deux mois, plusieurs médias ont publié un enregistrement fait par mon ex-femme, Faye Grant, durant une séance de thérapie de couple confidentielle, en janvier 2012. Cette séance a été enregistrée sans le consentement de ma thérapeute ou le mien." Décidé à donner sa version des faits, il ajoute : "Sur l'enregistrement, j'ai décrit des faits qui ont eu lieu il y a 20, 30, 40 ans. La publication de l'enregistrement a eu comme effet des suppositions et des insinuations à propos de ce que j'avais fait et qui sont allées bien plus loin que ce qui s'est réellement passé. Aussi difficile que cela peut être, je veux que les gens sachent la vérité".

Quant à ses victimes, il explique : "J'ai eu l'opportunité de m'excuser auprès d'une des femmes, quinze ans plus tard. Je me suis excusé et elle a été incroyablement bienveillante. Mais après avoir appris durant mon traitement que le fait d'être direct à propos de cela pourrait rendre les choses plus difficiles pour elles en rouvrant de vieilles blessures, je n'ai pas approché les deux autres femmes, l'une d'elle étant âgée d'une cinquantaine d'années et l'autre d'une trentaine d'année."

À ne pas rater