Un nom à retenir : Edie Campbell, top of the year ?

Publiée Le Jeudi 3 Février 2011 à 18:30

Qui a dit que pour copiner, dès l'âge de 20 ans, avec Lara Stone, il fallait être "une fille de" ? Qu'il fallait connaître du monde, voire coucher ? Dans ce monde, il y a deux écoles, celles qui réussissent à percer avec classe, et celles qui jouent la carte du tape-à-l'oeil ou de la provocation pour attirer les médias.

  • 1/11
Edie Campbell, très Beetle Juice, au lancement de Lulu & Co chez Harvey Nichols à Londres.

Edie Campbell n'est pas de ces filles. Certes, elle est la jolie tête blonde d'une styliste du Vogue Uk, la girlfriend d'un certain Johnny Borrell, le beau-gosse des Razorlight, mais ce qu'on note avant tout chez elle, c'est sa beauté enfantine.

Crinière comme on en a toutes rêvé, frange de baby-doll et grands yeux bleus, un minois qui a séduit Burberry. C'est son premier job, aux côtés de Kate Moss, sous l'objectif de Mario Testino s'il vous plaît, pour la campagne automne-hiver 2009.

Une révélation, qui la propulse sous les projecteurs de Marc by Marc Jacobs la même saison. 2011, la belle s'offre le luxe de poser aux côtés de Sasha Pivovarova entre autres, pour la campagne très colorée Just Cavalli. Cette fois, shootée par le duo Mert Alas et Marcus Piggott, Edie est méconnaissable, la crinière brune, le regard électrique, la moue presque boudeuse.

Au quotidien, la belle est plutôt du genre très british. Dr Martens avec robe de cocktail, comme pour l'inauguration de la collection Lanvin pour H&M à Londres, Miss Campbell aime combiner les genres. Longue robe d'esprit bohème et veste d'homme aux British Fashion Awards cette année, look très Beetle Juice au lancement de Lulu & Co chez Harvey Nichols à Londres, la blonde n'est pas classique. Une girl qui ose les lunettes jaune fluo aux soirées les plus chic, le collant tatouage avec des ballerines de danseuses, des vraies.

Une fille cool en fait, qui aime jouer les caméléons avec son Johnny. Panama, petite blouse et pantalon droit, Edie Campbell sait aussi adopter la mode monégasque, en direct du Rocher, pour un prix de Formule 1.

Non aux paillettes, oui au décalé et surtout au fun. Voilà ce qui pourrait qualifier ce charmant top, étoile montante du milieu.

 

Une fille à découvrir en images.

sur le même sujet


commentez !

comments powered by Disqus
Plus de news : Tendance mode