Emma Watson : manque d'inspiration mode pour défendre Perks of Being a Wallflower

Publiée Le Samedi 15 Septembre 2012 à 10:00

La tournée promotionnel de "The Perks of being a wallflower" se poursuit pour Emma Watson qui s'est rendue à la projection du film à New York, hier. Mais il semblerait que, contrairement à Jessica Biel qui avait été remarquable lors de la promo de "Total Recall", l'actrice soit en mal d'inspiration mode.

  • 1/5

Emma Watson lors de la projection du film "The Perks of being a wallflower", le 13 septembre dernier à New York.

Elle avait déjà affiché un style légèrement en berne lors du Festival de Toronto et l'on se demandait si elle ne s'habillait pas de façon un peu trop sexy pour son âge... On ne saurait vraiment dire quoi, mais quelque chose cloche. Certes, Emma est toujours jolie et ne sombre jamais dans la vulgarité mais depuis quelques jours, l'égérie Lancôme a du mal à nous convaincre.

C'est dans une robe blanche asymétrique à dos nu et basque façon zipper de la collection Automne/Hiver 2012 Brood que la jeune femme a fait sa dernière apparition. Une pièce originale dont la couleur sied plutôt bien à la comédienne mais dont l'empiècement au niveau du bras semble en trop.

Fort heureusement, la brunette relève le niveau et nous fait avaler la pilule en accessoirisant sa tenue d'une paire d'escarpins en cuir blanc et d'une bague-armure en forme de plume argent. Un néo-bijou en passe de devenir l'un des must-have de cet hiver.

Le maquillage n'est quant à lui pas très convaincant puisque la belle associe ses pommettes rosées à un fard à paupières vert émeraude. Un choix de couleur mal avisé qui ne valorise pas ses yeux noisettes et jure avec sa carnation. Du côté de la coiffure, rien de très transcendant : Emma opte pour un carré lissé avec une frange de côté.

Espérons que la petite anglaise reprendra son style en main et nous offrira de nouveau les jolis looks auxquels elle avait fini par nous accoutumer.

sur le même sujet



Les dossier beauté et coiffure


commentez !

comments powered by Disqus