Or, argent, platine : tout savoir sur les métaux précieux

Publiée Le Mercredi 23 Décembre 2009 à 11:23

Un solitaire en platine, la bague Trinity " trois ors " de Cartier, un pendentif mi-or jaune, mi-or gris, un petit bracelet d'argent... On les admire, on les désire, on les porte, mais connaît-on vraiment ces métaux précieux qui nous donnent tant d'éclat ? Signe de pouvoir et de richesse depuis la nuit des temps, ils continuent de nous surprendre entre les mains habiles et inventives des créateurs et des joailliers, éclipsant parfois les pierres qu'ils sont censés mettre en valeur.
Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur eux, vous ne les apprécierez que mieux !
Et admirez en connaisseurs notre sélection de modèles 100% précieux qui mettent l'or, l'argent et le platine en vedette...

Les métaux précieux, une définition...

  • 1/3
Bague " Nougat " en or jaune, Dior Joaillerie

...descriptive
Les métaux précieux les plus connus sont l'or, l'argent et le platine, qui ont tous trois des usages industriels, mais sont surtout connus pour leur utilisation dans l'art, la joaillerie et la monnaie. On compte également dans les métaux précieux les autres métaux du groupe du platine, par exemple le rhodium et le palladium.

... chimique
Un métal précieux est un élément chimique métallique rare, qui n'est pas radioactif. Les métaux précieux sont moins réactifs que la plupart des éléments, ont plus d'éclat, sont plus mous et plus malléables, et ont une température de fusion plus élevée que les autres métaux.

...historique et culturelle
La notion de métal précieux est fluctuante selon les époques et les civilisations. L'or, l'argent, le platine et le palladium, qui sont les métaux précieux les plus connus, n'ont pas toujours été aussi appréciés par tous les peuples. Sous l'Empire Ottoman, par exemple, les orfèvres incrustaient de rubis et d'émeraudes des théières en zinc, un métal rare et peu connu alors. Au XIXe siècle, le platine était souvent utilisé pour imiter l'argent (qui est aujourd'hui bien moins cher que le platine) !

...économique
Un métal est dit précieux, et donc cher, quand il est rare. La découverte de nouvelles mines, ou l'amélioration des techniques d'exploitation des mines peut résulter dans la baisse de valeur d'un métal donné. Le caractère précieux d'un métal est également lié à la demande sur le marché : plus il est demandé, plus il est précieux. La demande dépend de l'usage pratique des métaux (industriel ou artistique) mais également de leur valeur comme investissement et stockage.

Métaux précieux et alliages

Les métaux précieux sont rarement utilisés purs, ils sont alliés à d'autres métaux moins nobles comme le fer, le cuivre, le nickel... L'or pur, par exemple, est très mou et malléable. Certains bijoux asiatiques ont été fabriqués en or pur et ont donc la particularité d'être déformables.

L'or de joaillerie est en fait mélangé à un ou plusieurs autres métaux pour augmenter sa rigidité et sa " tenue ". Suivant le métal d'alliage choisi et le dosage réalisé, le résultat peut prendre différentes teintes : or jaune, or rouge ou rose, or gris... on peut même obtenir de l'or bleu (alliage d'or et de fer, avec un traitement thermique à la surface), de l'or violet (avec de l'aluminium) ou de l'or vert (avec de l'argent) !

Le pourcentage d'or dans le métal s'appelle le titre, exprimé en millièmes. Si un bijou titre 750/1000 (ou 75 ‰), cela signifie qu'il contient 3/4 d'or en masse. Le carat est l'ancienne unité, qui est encore utilisée. Un carat correspond à 1/24 de la masse totale. L'or fin ou or pur correspond un titre de 1000 millièmes = 24 carats.
Ainsi 18 carats correspondent à un titre de 750/1000.

Pour de l'or 18 carats, les alliages sont normalement les suivants :
- or jaune : 75 % d'or, 12,5 % d'argent, 12,5 % de cuivre.
- or rose : 75 % d'or, 5 % d'argent, 20 % de cuivre.
- or rouge : 75 % d'or, 25% de cuivre
- or gris : 75 % d'or, 15% de palladium, 10% d'argent (certaines compositions intègrent également du cuivre).
Cependant, chaque maison a ses alliages propres qui s'écartent légèrement de ces standards. La couleur de l'or d'une grande maison fait partie de ses " signatures ".

L' " or blanc " de joaillerie est le terme que l'on emploie le plus communément pour désigner ce qui est en fait de l'or gris. Autrefois, on utilisait avec le nickel pour obtenir cet " or blanc ", mais l'utilisation du nickel, responsable d'allergies, est désormais prohibée en France et en Europe.
Le vermeil, fréquemment utilisé en orfèvrerie, et qui était parfois utilisé en bijouterie pour imiter l'or, n'est pas un alliage : c'est de l'argent recouvert d'une fiche couche d'or.

La législation française de 1994 n'autorise l'appellation "or" que pour les alliages dont le titre est supérieur ou égal à 750/1000 (18 carats). Pour les alliages de titres inférieurs, on doit employer l'appellation "alliage d'or". De manière générale, pour les bijoux contenant de l'or, du platine, de l'argent ou du palladium, "l'indication du prix doit être accompagnée de l'indication du métal précieux utilisé et de son titre exprimé en millièmes".
Les poinçons que l'on trouve sur les bijoux indiquent le titre de l'alliage utilisé. Le marquage des bijoux en or par l'apposition de poinçons est obligatoire depuis le 9 novembre 1797 (sauf si l'objet est trop petit pour recevoir le poinçon). Deux poinçons sont utilisés : le premier, appelé " poinçon d'État ", indique donc le titre, le second est celui du fabriquant, il est appelé " poinçon de Maître ".

L'or

Caractéristiques
L'or pur est un métal précieux naturellement jaune, inoxydable et inaltérable.
On le trouve à l'état natif sous forme de pépites ou d'alluvions. Il est le deuxième métal connu par l'homme après le cuivre et est employé depuis le Ve millénaire avant Jésus Christ. Son nom vient du latin aurum qui est également l'étymologie d' " auréole " (celles des saints dans les tableaux, qui sont généralement dorées).
L'or a servi à la parure des puissants et aux cérémonies religieuses dans de nombreuses civilisations, notamment dans l'Egypte Ancienne. Les Egyptiens assimilaient l'or au disque solaire divin. Le masque d'or du pharaon Toutankhamon est fait de 11 kilogrammes d'or massif. On estime avoir retrouvé dans son tombeau (l'un des plus petits de la vallée des Rois...) plus d'une tonne d'or pur !
Au VIème siècle avant J.C., les rois Lydiens ont, les premiers, frappé une monnaie en or (en fait, c'était un mélange d'or et d'argent). Cet usage se répandit ensuite en Perse, en Grèce centrale, puis dans l'ensemble du monde antique durant la période hellénistique à côté des monnaies d'argent, de bronze et de cuivre de moindre valeur.

Symboles
Le symbole de l'or est la tête d'aigle. En alchimie, le symbole de l'or est un point entouré d'un cercle.
Inaltérable, l'or évoque l'éternité des Dieux, et symbolise le pouvoir et le divin. Jaune et éclatant, il est naturellement associé au Soleil et toute sa symbolique : fécondité, richesse, domination, rayonnement....
Dans le Livre de l'Exode, le veau d'or symbolise l'idolâtrie. Mais de nombreux ornements du Temple de Jérusalem sont néanmoins en or : menorah, coupes, arche d'alliance... Dans le livre de l'Apocalypse, le Christ apparait à Jean entouré de sept chandeliers d'or et un ange verse de l'encens avec une pelle en or. Dans le Nouveau Testament, les mages venus d'orient apportent de l'or à Jésus. L'or est donc, dans les cultures juives et chrétiennes, le métal qui évoque la dignité, la divinité. Dans l'art religieux, et notamment les tableaux de la Renaissance, les saints et les anges ont souvent leurs la tête nimbée d'or couronnée d'une auréole. L'or symbolise aussi la lumière de Dieu, d'où les nombreux fonds dorés que l'on trouve dans l'iconographie chrétienne occidentale.

Légendes
Les légendes et anecdotes autour de l'or sont très nombreuses. L'or a en effet inspiré de nombreux artistes, écrivains, musiciens. Par exemple, L'Or du Rhin, de Richard Wagner, premier des quatre opéras constituant le prélude de L'Anneau du Nibelung, relate comment Alberich s'empare de l'or du Rhin et forge l'anneau dont la malédiction traversera toute la tétralogie. Dans l'Antiquité, Crésus, mais aussi Midas, tous deux rois de Lydie, étaient connus pour leur légendaire richesse et pour leur goût de l'or. On dit qu'ils tiraient leur or du fleuve Pactole, d'où l'expression " toucher le Pactole " !

L'argent

Caractéristiques
L'argent est un métal tendre et malléable, à l'éclat blanc. C'est l'un des premiers métaux connus : on l'exploitait déjà 2500 ans avant Jésus-Christ. Son nom vient du mot latin "argentum", tiré lui-même du grec "argos", qui signifie " brillant ". Les alchimistes l'appelaient "Métal de la Lune" et "Métal de Diane". Dans l'Antiquité, il était utilisé pour la monnaie et comme métal d'ornement, notamment pour fabriquer des miroirs, car il est très réfléchissant. Cette sensibilité à la lumière a plus récemment été exploitée dans la fabrication de pellicules photographiques. Mais il est surtout utilisé en joaillerie et en orfèvrerie comme métal précieux, et dans l'industrie électrique (pour sa haute conductivité thermique et électrique) et électronique.

L'argent n'est pas utilisé pur, on lui ajoute généralement du cuivre et de l'étain pour pouvoir l'utiliser en bijouterie : 925‰ argent + 25‰ étain + 50‰ cuivre. L'argent dit "massif" ne titre que 925‰, mais on trouve aussi de l'argent à 800‰, qui a tendance à noircir s'il n'est pas recouvert d'une couche de rhodiage. Pratiquement tout l'Argent utilisé en Europe provient du Mexique.

Symboles
Le symbole de l'argent est l'effigie de la déesse grecque Minerve.
L'argent symbolise souvent l'élément féminin, la féminité. Sa couleur grise, mélange de blanc et de gris, explique qu'il soit associé à la paix, à l'harmonie. Le " fil d'argent " relie le noir du corps au blanc pur de l'esprit.

Une anecdote
Hernán Cortés, conquérant de l'empire aztèque, rêvait de rapporter des montagnes d'or à son roi (et à lui-même). Mais les richesses en or de l'empire aztèque se révélèrent moins abondantes que prévues. Contrairement à une idée reçue, ce furent les mines d'argent découvertes au XVIIIème siècle et non l'or des Aztèques qui firent la richesse et la renommée du Mexique !

Le Platine

Caractéristiques
Présents dans la nature, le platine et ses alliages sont connus depuis longtemps. Le platine est un métal très dense, inerte chimiquement (il résistant à la corrosion, aux acides et aux réactifs courants), dur mais malléable, de couleur gris-blanc.
Il était utilisé par les indiens précolombiens de la région du Panama et du Mexique l'utilisaient déjà. Les Espagnols, qui le découvrirent au Pérou en 1735 (le géomètre espagnol Don Antonio de Ulloa en parle dans un rapport de retour de voyage) le nommèrent platina (petit argent). Ils le considéraient alors comme une impureté de l'argent et ne le conservaient pas.
On le trouve dans certains minerais de cuivre ou de nickel, et sous forme de dépôt natif. Les principaux gisements sont au Canada, en Russie et en Afrique du Sud, mais aussi en Colombie et en Alaska.

Le platine est maintenant considéré comme un métal plus précieux que l'or et coûte environ deux fois plus cher (même si son prix varie en fonction de sa disponibilité).
Résistant à l'abrasion et au ternissement, il a longtemps été très apprécié en bijouterie et en joaillerie. Les joailliers lui préfèrent désormais l'or gris. Pourtant, le platine a de nombreux atouts. De même que les autres métaux précieux, le platine est allié au palladium, au rhodium, au ruthénium, à l'osmium ou à l'iridium, mais lorsqu'il est travaillé, son degré de pureté est de 95% contre 75 % pour l'or. Cette qualité fondamentale permet au platine de ne provoquer aucun type d'allergie. La solidité et la force du platine en font un métal de choix pour le sertissage du diamant. Inusable, il est également le matériau idéal pour la fabrication des alliances. Enfin, la luminosité blanche et intense du platine est naturelle, et ne s'oxyde pas avec le temps (contrairement à l'or blanc rhodié par exemple, qui a tendance à jaunir).
Le platine est aussi utilisé en médecine dentaire, dans les équipements de laboratoire, pour certains contacts électriques et dans les pots catalytiques des véhicules.
Il n'existe aucune réserve mondiale de ce précieux métal, qui risque donc de devenir progressivement de plus en plus rare... et de plus en plus cher. Un bon investissement, donc !

Symboles
Le symbole alchimique du platine a été créé par fusion des symboles de l'argent et de l'or.
La tête de chien est le symbole du platine pour les poinçons. Le titre (3 titres autorisés et garanti) est précisé par un chiffre (compris entre 1 et 3) et la forme du cadre du poinçon.
Le platine étant réputé comme inusable, une alliance en platine est un symbole de perfection, d'éternité et d'amour.

Histoires de platine
En 1780, Louis XVI déclare que la platine est le seul métal digne des rois. Marc Etienne Janety, son joaillier, réalise pour lui plusieurs pièces, dont un sucrier en platine entièrement sculpté.
La plus grosse pépite de platine (9,6 kg), a été trouvée en 1843 au sud-ouest de l'Oural. Elle est conservée à Saint Petersbourg.

Mais place à la pratique... Découvrez notre sélection de modèles qui mettent les métaux précieux en vedette. L'or jaune, l'or gris, le platine et l'argent, en images et en beauté, c'est ici !

Aurore de Lignières

sur le même sujet


commentez !

comments powered by Disqus
Plus de news : Tendance mode