Interview : Fred Perry par Richard Martin

Publiée Le Mercredi 1 Juillet 2009 à 00:00

La mode change, le polo Fred Perry reste. De James Bond, à Marc Ronson, la célèbre marque à la couronne de laurier a toujours servi de blason aux dandys effrontés. Cette année, le célèbre polo en coton piqué fête ses 100 ans. Richard Martin, le directeur marketing de la marque, nous expose un centenaire de savoir faire.

 

Une photo d'archive de Fred Perry avec la version originale du polo.

Qui était Fred perry ?

Fred perry est le joueur de tennis le plus titré d'Angleterre, et pourtant peu de gens associent ce nom à un sportif. D'ailleurs Fred Perry lui même disait: "Je suis un homme réaliste et je n'ai jamais eu la moindre réticence à reconnaître que mon nom est connu non pas parce que j'ai remporté Wimbledon trois fois, mais pour les polos et vêtements qui portent la signature Fred Perry".

Cette phrase le résume parfaitement. Un homme humble, et fier de sa réussite. Malgré les apparences trompeuses, Fred Perry est d'origine modeste. Né en 1909, ce fils d'un ouvrier de l'industrie cotonnière gravit vite les échelons. Il se fait remarquer au ping pong, où il devient champion du monde en 1929. Il découvre le tennis en vacances, et se distingue rapidement dans cette discipline. Il se fait vite remarquer par les hautes instances du tennis et devient membre de l'équipe anglaise de la Coupe Davis. Il décrochera de nombreux titres dont la coupe Davis et l'open d'Australie.


Fred Perry était notamment connu pour son côté play boy ?

Absolument, alors qu'il enchaînait avec des tournées aux Etats-Unis. Le jour il y affronte les meilleurs joueurs américains, la nuit on le retrouve en belle compagnie, notamment avec l'actrice Jean Harlow. Le charme anglais de Fred a fait des ravages auprès des Américaines.


La première invention de Fred Perry n'a pas été le polo...

On doit à Fred perry le bandeau et le bracelet anti transpiration. Il avait en effet l'habitude d'enrouler de la gaze autour de son poignet pour empêcher la transpiration de couler sur le manche de sa raquette. A la fin des années 40, le joueur de foot autrichien Tibby Wegner contacte Fred Perry pour lui proposer de porter un bandeau anti-transpiration au poignet. C'est le début du bandeau et du bracelet en éponge. Les deux associés commencent par offrir ces poignées, déjà siglées Fred Perry, aux joueurs, C'est comme ça que la société Fred Perry Sportswear voit le jour. Les polos, développés dans la foulée, sont offerts aux cameramen de la BBC. La jeune génération de tennismen adopte très vite ce nouveau vêtement à la coupe ajustée et très confortable à porter. La structure en nid d'abeille du piqué de coton en fait une matière idéale pour le sport.

 

Quelle est la sigification du logo Fred Perry ?

La couronne de laurier Fred Perry trouve son origine, sans surprise, dans le pedigree sportif du tennisman triple vainqueur de Wimbledon. Elle n'était pas en fait son premier choix. Avec son associé, l'ex-joueur de foot Tibby Wegner, les deux hommes avaient évoqué d'innombrables pistes, dont la première était une pipe, avant d'opter pour la couronne de laurier brodée sur la tenue de la Coupe Davis de l'équipe anglaise.


Comment est-ce qu'une marque d'accessoires de sport s'est hissée au rang de référence mode ?

Au début des années 50, la jeunesse britannique n'a pas encore fait sa révolution culturelle et s'habille comme ses parents. Dans cet après-guerre terne, la Grande-Bretagne s'apprête à subir une profonde transformation qui bouleversera toutes les formes d'expression personnelle et artistique. A cette époque régnait deux majeurs influences: une américaine, trés casual et sportswear, et une autre italienne et française, trés marquée par le style jazzy. L'Angleterre se retrouvant otage de ces deux influences a fait un mix des deux. La maison Fred perry développe alors un polo avec une matière américaine (le cotton piqué) tout en restant fidéle à la coupe italienne.


C'est quoi le style Fred Perry ?

Le style Fred Perry dépend essentiellement de la manière dont on boutonne le polo. Un polo Fred Perry avec le col ouvert, est un simple polo. Alors qu'un polo Fred Perry boutonné jusqu'en haut, ça c'est le style Fred Perry !
Souvent les français le porte ouvert. C'est une terrible faute de goût pour nous les anglais. A l'origine ce polo se portait avec des costumes, les boutons servait de substitut à la cravate. Alors pour se donner un côté cravaté, on boutonnait jusqu'en haut. Que ce soit pour un entretien d'embauche ou pour boire un verre dans un pub, le Fred perry se porte toujours boutonné. Alors que les filles n'ont pas les mêmes obligations de porter un Fred Perry, elles peuvent le boutonner à leur guise. Et si elles veulent respecter le style de la maison, il suffit de copier Amy Winehouse, elles n'ont qu'à roulotter les manches...

 

Fred perry représente-il le casual chic anglais?

Le polo Fred Perry est l'uniforme du gentleman moderne. Ce chic anglais se décline selon les hommes. De James Bond, à John Kennedy, en passant par Mark Ronson, le polo donne toujours cette image d'homme cool et classe. Le polo a cette dimension chic car il est intemporel. Il y a une phrase de Coco Chanel qui dit : la mode passe, le style reste. A la maison Fred Perry on a adapté cette adage: " la mode passe, le polo Fred Perry reste". Le polo slim fit en piqué de coton est toujours fabriqué en Angleterre, comme en 1952.


Qu'est ce qui différencie selon vous le style français et le style anglais ?

Le style français a longtemps été influencé par la bourgeoisie, alors que le style anglais a été influencé par " la working class ". Ce sont les enfants des classes populaires qui ont cassé les codes du conventionnel chic anglais, c'est cette classe populaire débordante de créativité qui a imposé ses propres codes et valeurs en créant de nouveaux courants artistiques et musicaux comme la new wave, le punk...


JFK a longtemps été considéré comme une icône Fred Perry, est-ce le cas d'Amy Winehouse ?

Oui, elle apprécie la marque, et la maison a beaucoup d'admiration pour la brillante artiste qu'elle est. Avec Fred Perry, ce n'est pas la maison qui choisit ses égéries, mais l'inverse. Amy est une icône, un génie dans ce qu'elle fait. Elle est en totale adéquation avec l'esprit de la maison.


Amy Winehouse sera donc la prochaine égérie?

Oui, on attend qu'elle finisse d'enregistrer son album, pour avoir une collaboration plus concrète. On pense lui faire dessiner certains modèles de polos.

 

Si Fred Perry était un personnage célèbre ?

Mark Ronson, c'est un James Bond de la musique, en plus il porte le polo de différentes manières.

 

Une Chanson ?

Un tube des Specials, " friday night saturday morning ", c'est une chanson qui parle d'une bande de garçons qui rentrent de l'usine, blasés, ils se préparent pour aller faire la fête.

 

Propos recueillis par Monia KASHMIRE

sur le même sujet




commentez !

comments powered by Disqus