Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Issey Miyake, l'esprit de la forme dans son essence mathématique

Issey Miyake, l'esprit de la forme dans son essence mathématique

Qu'y a t'il de commun entre un créateur de mode et un mathématicien spécialisé en topologie? C'est en faisant peler des oranges pour explorer la relation entre la bi et la tridimensionnalité qu'est née la collection Automne-Hiver 2010-2011 de la Maison Issey Miyake sous la direction artistique de Dai Fujiwara.

Au printemps 2009 en effet, le designer japonais prenait connaissance des recherches du professeur William Thurston, qui a réalisé une conjecture de géométrisation intitulée " huit géométries en tant que métaphore de l'univers ". Leurs différentes approches pragmatiques ont, en effet, conduit le mathématicien comme le designer à faire peler ces fruits à leurs assistants, pour des raisons, somme toute, assez proches : trouver le secret du volume dans la mise à plat des formes.

La correspondance attire M. Fujiwara et une collaboration naît alors entre son studio de création et le mathématicien. Elle s'est faite complicité afin que la mise en volume d'un vêtement puisse procéder des résultats de la recherche fondamentale du professeur de L'Université américaine Cornell. Évoquant le cosmos dans les pièces proposées dans le défilé au Carrousel du Louvre, la Maison Issey Miyake n'a obéré ni l'évocation des vortex, ni celle des galaxies. Et le postulat de correspondance auquel le mathématicien et le designer ont adhéré renouvelle non seulement la démarche mais aussi le style Issey Miyake. L'équipe du studio de création a entendu William Thurston leur parler de forme et d'espace sur un plan différent de celui avec lequel ils sont familiers, et l'ont reçu comme une invitation à entrer dans une autre dimension. Mais le vestiaire proposé ici, pour original qu'il soit, frappe d'abord par une beauté qui vient simplement du soin apporté à le construire.

Autrement dit, nul besoin de connaître l'origine de la démarche pour en apprécier le mystère chatoyant et fascinant des formes dans ces allures nouvelles qui ont eu la sagesse de se méfier de l'anecdotique pour se concentrer sur l'essentiel. La rencontre de la mode et d'un sommet de la pensée humaine du siècle ouvre une voie nouvelle... à emprunter encore !

 

Par Jean-Paul Cauvin

 

Retrouvez toutes les images du défilé sur Puretrend.