Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cauchemar chez le coiffeur : les pires expériences de la rédac'

Marie et la chevelure bi-goût : "J'ai déjà eu la moitié des cheveux jaunes et les racines orange quand j'ai voulu repasser du noir au blond suite à une petite erreur de mon coiffeur !! Ma coloration chocolat avait viré à l'auburn, le coiffeur a voulu décaper la couleur pour recolorer par dessus, sauf que mes racines étaient longues et naturelles... d'où la différence de couleur entre les racines et les longueurs."
Marie et la chevelure bi-goût : " J'ai déjà eu la moitié des cheveux jaunes et les racines orange quand j'ai voulu repasser du noir au blond suite à une petite erreur de mon coiffeur !! Ma coloration chocolat avait viré à l'auburn, le coiffeur a voulu décaper la couleur pour recolorer par dessus, sauf que mes racines étaient longues et naturelles... d'où la différence de couleur entre les racines et les longueurs ."

Aller chez le coiffeur peut être un véritable moment de plaisir. On s'y fait chouchouter, on ressort radieuse et le cheveu revigoré. Mais ça, c'est quand on n'a jamais eu de problème chez le coiffeur. Il suffit d'une fois, d'une coupe ratée, d'une couleur mal dosée, pour que la simple idée de prendre rendez-vous dans un salon de coiffure donne des vertiges. C'est ce qu'on appelle la barbierophobie. Mais sans en arriver là, nous sommes nombreuses à avoir déjà vécu une expérience malheureuse chez le coiffeur.

Voici un florilège des pires "souvenirs capillaires" des membres de la rédaction de Puretrend. Parce qu'une coiffure qui vire au fiasco, cela arrive à tout le monde, même aux meilleures. Alors souriez, vous n'êtes pas seules et les cheveux, ça repousse !

La permanente ne se fait pas à la légère. Chloé et Aurélia ont malheureusement connu l'amertume un peu honteuse qui concerne les femmes qui savent qu'elles viennent non seulement de faire du mal à leurs cheveux mais en plus, qui sont conscientes d'avoir l'air un peu ridicule avec des cheveux frisés. On rêve de belles ondulations, mais au final, on ne sait jamais vraiment comment les cheveux réagissent aux produits. L'effet caniche n'est jamais très loin.

Jennifer a quant à elle rencontré dans sa vie une coiffeuse au coup de ciseau incontrôlable. Un simple rafraichissement de dégradé s'est transformé en un ratiboisage en bonne et due forme : la coiffeuse s'est perdue dans ses pensées. Un peu comme ce moment agaçant où après avoir lu deux pages d'un livre, on se rend compte qu'on a rien compris. Sauf que là, Jennifer y a laissé ses longueurs.

Viennent ensuite les sempiternels problèmes de coloration. Marie s'est retrouvée avec une crinière bi-goût : longueurs jaunes, racines orange. Angélique a quant à elle expérimenté le balayage à rayures : de gros pâtés blonds de deux centimètres de large qui dégoulinent de part et d'autre de la chevelure. Quand on a demandé un effet sun kissed... C'est rageant.

Enfin, il y a les expériences vexantes qui, certes, ne se voient pas, mais restent dans la tête... Et dans le coeur. Catherine vous le dira. La coiffeuse a passé un bon quart d'heure à répéter que "oh là là c'est pas possible des cheveux aussi secs". Elle est ressortie chafouine du salon et on la comprend.

Découvrez dans le diaporama, tous les témoignages des journalistes de Puretrend sur leur pire souvenir chez le coiffeur.

Amélie Wolf

À ne pas rater