Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Le mot du mois : rooftopping

Après les mots SWAG ou Vajazzle, rooftopping passe sous le "décodeur" de PureTrend.

Que veut dire "rooftopping" ? En faisant un petit tour de la rédaction, les réponses fusent. Il y a celles qui ne savent pas, d'autre qui pensent savoir "c'est en rapport avec une garniture, non ?", "c'est quelque chose en hauteur, sur le toit ?", d'autre pensent même à des pratiques pas très catholiques... bref, aucune des filles de la rédaction n'a su trouver la définition. Nous nous sommes dit que c'était le moment de revenir à nos petites définitions qui vous permettront de briller en société, et par la même, de maîtriser le mot dont tout le monde parle.

A priori si on décompose le mot, on aurait quelque chose qui signifiait : roof = toit, topping = garniture. Oubliez la garniture car "rooftopping" est le fait de prendre des photos de haut, tout en haut des plus hauts gratte-ciels des villes comme New-York, Dubaï, Toronto...
Une expérience que tentent de plus en plus de courageux et intrépides en manque de sensations fortes... mais qui perd de son but artistique. Car, si au départ il s'agissait d'une démarche artistique, pouvoir prendre des clichés aux sommets des toits urbains, sans avoir d'obstacle visuel et découvrir une vue exceptionnelle, la pratique est rapidement devenue une sorte de "défi" à laquelle de nombreux et jeunes kamikazes ont pris goût. D'autant que certains ne se contentent pas uniquement de photographier les vues imprenables, mais ils embarquent avec eux une caméra pour immortaliser cet instant.

Découvrez sur PureTrend une vidéo qui regroupe plusieurs clichés de rooftopping et une seconde, illustrant l'intrépidité de deux jeunes russes au sommet d'un pont.

J.D