Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le Leviathan d'Anish Kapoor

Anish Kapoor a investi, depuis le 11 mai, le Grand Palais avec son installation gigantesque au nom prophétique de Leviathan. Quatrième invité de l'édition Monumenta, l'artiste et sculpteur indien a imaginé une oeuvre éphémère, aussi impressionnante qu'angoissante.

"Un seul objet, une seule forme, une seule couleur", voilà les mots d'Anish Kapoor pour décrire son oeuvre monstrueuse qui envahit de toute sa hauteur la nef en fer forgé du Grand Palais. Un Leviathan qui a quitté le monde sous-marin pour mieux se gonfler d'air et laisser rentrer les visiteurs dans ses entrailles.

Explorant les rapports entre vide et plein, extérieur et intérieur, l'artiste a voulu créer "un espace dans l'espace". Fascinante de l'extérieur, l'installation devient oppressante une fois à l'intérieur, le visiteur inondé par cette couleur rouge sang. Un retour à l'origine du monde qui, s'il est d'abord perturbant, réussit à être dans un second temps "contemplatif et poétique", selon le souhait d'Anish Kapoor.

Une oeuvre inédite et hors norme qui signe le retour du sculpteur à Paris (pourtant résidant à Londres) après 30 ans d'absence. Approché pour les prochains Jeux Olympiques d'été de Londres en 2012, il devrait réaliser une sculpture pour l'occasion. Anish Kapoor avait également travaillé avec les ateliers joaillerie de Bulgari en 2010.

Anish Kapoor, Monumenta 2011, Leviathan

du 11 mai au 23 juin 2011,

Nef du Grand Palais

Avenue Winston Churchill, 75008 Paris.

Caroline Lazard

 

À ne pas rater
Sur le même thème
Anish Kapoor reviste la bague B.zero1 de Bulgari