Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Cyprien Gaillard au Centre Pompidou

Lauréat du prix Marcel Duchamp 2010, Cyprien Gaillard a droit à son exposition au Centre Pompidou, comme tous les gagnants du très convoité prix, décerné aux artistes les plus novateurs de la scène artistique contemporaine.

Et novateur, Cyprien Gaillard l'est certainement. Passionné d'architecture et plus particulièrement des ruines, le Français n'a de cesse, comme les romantiques avant lui, de suspendre le temps de paysages sur le point de disparaître, de se transformer, d'être détruits ou envahis par la nature.

À la fois photographe, vidéaste, archéologue et archiviste, l'homme est un artiste complet qui se défend pourtant d'être nostalgique et de céder à l'idéalisation des lieux qu'il visite. Plutôt un témoin du mouvement perpétuel de l'humanité à la recherche d'un autre monde.

Ruines anciennes ou modernes, réhabilitées ou laissées à l'abandon, le Français ne fait pas de différence et tente à travers ses installations de nous bousculer, de nous confronter au cycle infini de construction-destruction-reconstruction propre à l'homme, et à notre relation avec l'histoire et ses vestiges.

Reflet de notre société et de son chaos permanent, l'artiste nous invite à prendre conscience de notre place parmi ces ruines et à réfléchir sur le sens à leur donner. Histoire de voir plus loin que ces paysages abandonnés.

Des vestiges des quartiers de la ville de Detroit au renouveau urbain, programme de redéveloppement des villes entamé en Europe et aux États-Unis en passant par les sites archéologiques d'Égypte à Glasgow, "Atlas des ruines" selon les mots de l'artiste, l'exposition de Cyprien Gaillard à Pompidou se veut une mosaïque émouvante qui se libère des notions de temps et l'espace.

Cyprien Gaillard au Centre Pompidou,

du 21 septembre 2011 au 9 janvier 2012.

 

 

Caroline Lazard