Boutique Lanvin

FRANCE

BOUTIQUE FEMME
22 rue du Faubourg St Honoré
75008 Paris

BOUTIQUE HOMME
15 rue du Faubourg St Honoré
75008 Paris

INTERNATIONAL

Espagne
MARBELLA MUELLE RIVERA EDIFICIO LEVANTE 1B PUERTO BANUS
2 81 00 99

Royaume-Uni
32 SAVILE ROW SW13PT
Londres
207 434 33 84

128 MOUNT STREET W1K 3NU
Londres
207 49 11 839

Italie
FORTE DEI MARMI VIA CARDUCCI 51 55 042 787 286

Suisse
78 RUE DU RHÔNE CH
GENEVE
1204 3 108 143

Turquie
ANKARA GANKAYA CADDESI
22/2 4393 497 98 99

Russie
KOUZNETSKIY MOST
MOSCOU
9/10 107 031 6 213 141

Etats-Unis
142 GREEN STREET
NEW YORK
10012 613 95 42



Derniers articles
Lucas Ossendrijver : 10 ans chez Lanvin en 10 silhouettes
le 26 Janvier 2016 à 12:00
Lucas Ossendrijver : 10 ans chez Lanvin en 10 silhouettes
Ce dimanche 24 janvier 2016, Lucas Ossendrijver présentait au Paris Event Center la collection de...
Noël 2015 : notre sélection cadeaux pour lui de 6 euros à 9995 euros
le 08 Décembre 2015 à 12:00
Noël 2015 : notre sélection cadeaux pour lui de 6 euros à 9995 euros
Trouver un cadeau pour ses BFF, c'est facile. Mais trouver le cadeau sympa pour son chéri, son papa, son...
Alber Elbaz et Lanvin : les premiers mots du créateur évincé
le 30 Octobre 2015 à 11:00
Alber Elbaz et Lanvin : les premiers mots du créateur évincé
Depuis deux jours, une question est en suspend sur toutes les lèvres : pourquoi Alber Elbaz quitte la maison...
Lanvin : le défilé grandiose d'Albert Elbaz aux beaux-arts de Paris
le 06 Mars 2015 à 12:00
Lanvin : le défilé grandiose d'Albert Elbaz aux beaux-arts de Paris
Jeudi 5 mars 2015, l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris a accueilli l'un des...
Vadim Paris, la nouvelle marque de vestes que l'on va adorer
le 27 Novembre 2014 à 17:00
Vadim Paris, la nouvelle marque de vestes que l'on va adorer
Vadim Paris, c'est la nouvelle marque qui va rendre dingue toutes les femmes de vingt à soixante ans....
Histoire

CHRONOLOGIE

1909 : Jeanne Lanvin officialise sa maison

1920 : Création de Lanvin Décoration au 15, Faubourg St Honoré

1922 : création de l'emblème Lanvin

1923 : Création de Lanvin Sport

1924 : Création de Lanvin Parfums au 4, Rond Point des Champs Elysées

1926 : Création de Lanvin Tailleur/Chemisier et Lanvin Fourrure/Lingerie

1927 : Ouverture de boutiques à Deauville, Barcelone, Buenos Aires

1927 : Création du parfum "Arpège"

1946 : Décès de Jeanne Lanvin. Sa fille Marie-Blanche de Polignac devient PDG de la maison Lanvin

1950/1963 : Antonio del Castillo prend en charge toutes les collections femmes

1964/1984 : Jules François Crahay prend en charge la Haute Couture

1972 : Christian Benais est nommé à la création du PAP homme

1976/1991 : Patrick Lavoix au PAP homme

1989 : Robert Nelissen au PAP femme

1992/2001 : Dominique Morlotti au PAP femme

1996 : L'Oréal rachète Lanvin Parfums

2001 : Lanvin est racheté par Shaw-Lang Wang

1996/1997 : Ocimar Versolato au PAP femme

Depuis 2002 : Alber Elbaz au PAP femme et homme

Depuis 2006 : Lucas Ossendrijver à l'homme

Juillet 2008 : Création du parfum Jeanne Lanvin

Février à juillet 2009 : Participation à l'exposition "Les Marins font la mode" au Musée National de la Marine à Paris

Mars 2009 : ouverture de la première boutique Lanvin à Londres

 

HISTOIRE

Aux origines, une femme d'exception

Jeanne Lanvin , en 1909, met un terme à son travail de modiste pour devenir couturière, et officialise sa maison avec des modèles auxquels elle donne une touche personnelle originale.

En 1920, elle veut aller plus loin, et créer un univers global pour ses clientes. En complicité avec Albert Armand Rateau, elle ouvre "Lanvin Décoration" (au 15 rue du Faubourg Saint Honoré).

En 1922, Jeanne Lanvin créé l'emblème Lanvin qu'i la représente elle, et sa fille Marguerite, un emblème encore célèbre aujourd'hui. La plus ancienne maison de couture française ainsi créée est aujourd'hui l'une des références du luxe parisien, de la mode, des parfums et des accessoires.

Elle habille les comédiennes sur la scène et à la ville (Cécile Sorel et Yvonne Printemps), et son nom entre chez les intellectuels pour avoir habillé les académiciens : en 1901, Edmond Rostand est le premier d'une longue liste jamais interrompue. Elle pénétra également l'univers du luxe de la haute société: ses créations sont présentes dans les cours royales, les grands mariages, ou les fêtes des années folles...

Jeanne Lanvin s'active également à la promotion des autres Maisons françaises, et participe intensément à de nombreuses Expositions Nationales et Internationales, présidant souvent leur partie mode. En 1926, elle est ainsi citée à l'ordre de la Légion d'Honneur. En 1938, à 71 ans, elle reçoit la rosette d'Officier de la Légion d'Honneur des mains de Sacha Guitry qui prononce l'éloge de la couturière.

Reconnue pour son talent, elle a su créer un style, un univers global d'élégance et de raffinement. Eprise de culture, elle s'entoure d'artistes et de jeunes talents dans de nombreux domaines, léguant ainsi un héritage culturel hors du commun.

La décoration

Jeanne Lanvin veut un univers pour ses clientes. Avec la complicité d'Albert Armand Rateau, architecte d'intérieur, à qui elle confie la décoration de son hôtel particulier rue Barbet de Jouy et de ses villas du Vésinet, elle ouvre en 1920 "Lanvin Décoration" (au 15 rue du Faubourg Saint Honoré).

Elle décore ainsi ses boutiques et le théâtre Daunou: atmosphère de féerie aux thèmes dominants très graphiques et "Art Déco"; dans les tons d'or, de noir et blanc soulignant le bleu omniprésent. Elle doit ce bleu à Fra Angelico, et l'applique aux murs de sa chambre : un bleu très légèrement nuancé de violine. Dans ses vêtements, elle en fait un bleu plus lumineux, en pleine couleur, en touche, ou en imprimé, un bleu dont les nuances varient comme les reflets des bleus des vitraux au soleil.

En 1925, elle fait encore appel à A. A. Rateau pour la décoration de ses stands pour l'Exposition des Arts Décoratifs. Dans les années 30, Eugène Printz décore son bureau du Faubourg Saint Honoré.

Les parfums Lanvin

Armand Rateau deviendra le décorateur exclusif des boutiques Lanvin et y apportera le précieux concours de son génie artistique. Dans un tout autre domaine, il va alors imaginer et créer, le premier flacon de parfum de la marque: "Lanvin Irisé", dont il dit qu'il ne s'agit "que d'un essai". Puis naissent une dizaine de parfums et lotions comme "Après le Sport" et "Cross-Country", en parfaite cohérence avec la mode. Le premier grand succès vient avec la création de " My Sin" (Mon Péché) en 1925. Jeanne Lanvin crée alors "Lanvin Parfums", engage un jeune "nez" (André Fraysse), puis installe son laboratoire à Nanterre.

Il faut attendre 1927 et la sortie d'"Arpège" pour connaître le réel succès, un parfum dont Jeanne Lanvin dit qu'il "donne à la femme ce que la musique apporte à la vie". Lancé pour les 30 ans de Marie Blanche, sa fille musicienne, et dont Albert Armand Rateau dessine le flacon : la célèbre boule noire ornée du croquis de Paul Iribe immortalisant l'amour que Jeanne Lanvin porte à sa fille. C'est un triomphe.

D'autres parfums sortiront au fil des ans, tous des réussites : "Scandal" en 1933,"Rumeur" en 1934, "Prétexte" en 1937, ainsi que des eaux de toilettes, des poudres, des rouges à lèvres, des crèmes, des huiles solaires... des eaux de fraîcheur et eaux dynamisantes comme "L'Eau de Lanvin" en 1933, une "Eau de santé pour femme et pour homme".

Jeanne Lanvin se lie aussi à de grands spécialistes pour les pièces de parfumerie d'exception : Baccarat pour ses flacons de cristal, la Manufacture de Sèvres pour les boules de couleurs à tirages limités, Christophe pour l'étui de voyage de "Prétexte", et Cartier pour un étui de sac pour Arpège.

Alors que la guerre est imminente, en 1939, Lanvin sort son parfum pour homme "Crescendo". Le suivant ne sortira qu'en 1946 : "Eau de Lanvin".
La Maison lance régulièrement des parfums, toujours de grande qualité, mais ne connaît plus le même succès.

En 1996, L'Oréal rachète toutes les parts de la société avec pour but de redorer le blason de la maison, qui avec le temps avait perdu cette dimension internationale qu'avait su lui insuffler Jeanne Lanvin.

Mode et création

La marque, née de la main d'une femme curieuse et créative, a su tout au long de son existence donner du charme à ses créations. Ambitieuse, innovante et talentueuse, Jeanne donna à la maison Lanvin un style unique de mode à la française qui s'exprime encore à travers ses créateurs actuels.

La créatrice Jeanne Lanvin dirigea ainsi la marque d'une main de fer durant un demi-siècle, avant de devoir céder la place à sa fille en 1946. Lanvin est alors dirigée par Marie Blanche de Polignac, le nouveau PDG.

De 1950 à 1963, un nouveau visage apparaît dans le ciel de la maison : Antonio Canovas Del Castillo, qui devient le nouveau créateur femme. Il s'occupera uniquement des collections féminines de la marque. Pour les collections Haute couture, Jules-François Crahay s'attellera à la tâche pendant près de 20 ans, de 1964 à 1984.

Durant les années 2000, la marque qui n'a cessé son ascension recrute Christophe Blondin-Pechabrier en tant que styliste de la collection prêt-à-porter homme ainsi que Martin Krutzki pour la collection de l'été 2004.

Héritier de l'esprit haute couture, Alber Elbaz prend alors la tête de la direction artistique de Lanvin en octobre 2001. En intégrant Lanvin, il réussit là encore la difficile alchimie entre passé et futur, et fait naître une Parisienne élégante et urbaine, moderne et sensuelle. Déjà, ses manteaux à rubans de gros grains, ses ballerines ou ses robes aériennes ornées de rivières de strass vieillis sont entrés dans la légende. Alber Elbaz rend (la mode) hommage à la parisienne.

À chaque présentation, sa signature lui vaut les honneurs de la profession. Les critiques de mode n'ont de cesse de louer son talent qui a su renouveler la féminité douce et les graphismes Art Déco chers à Jeanne Lanvin. Il le dit lui-même : "Ma plus grande qualité est sans doute mon imagination !". En quatre ans seulement, il a replacé la marque Lanvin au firmament, avec une mode éblouissante, exhalant une féminité tout en douceur et en volupté... Les actrices Cate Blanchett , Chloë Sevigny et Natalie Portman ne jurent que par ses créations.

Lucas Ossendrijver s'attelle de son côté, et ce depuis 2005, à travailler pour une nouvelle ligne homme. Un travail acharné, à l'image de celui que produisait Jeanne Lanvin. Celui qui a toujours travaillé dans l'ombre des grands noms du design est, depuis 2005, créateur chez Lanvin Homme, sous la direction d'Alber Elbaz, le directeur artistique de la maison. Ce poste, il en rêvait depuis longtemps : "J'ai toujours été sous le charme des créations d'Alber pour cette griffe qui, par ailleurs, a une véritable histoire et toute une tradition du sur mesure pour l'homme".

Pour Lucas Ossendrijver, tout est possible et imaginable, du moment que "ce soit nouveau, jeune, portable par tous les hommes de la maison".
Depuis son arrivée chez Lanvin, Lucas Ossendrijver a contribué à redonner ses lettres de noblesse à la maison française. Méconnu jusqu'en 2006, le designer hollandais est désormais considéré comme l'étoile montante du prêt-à-porter pour hommes.

Patrimoine de la maison

En septembre 2006, le livre d'Hélène Guéné "Décoration et Haute Couture, Armand Albert Rateau pour Jeanne Lanvin, un autre Art déco" sort aux éditions des Arts Décoratifs.

Un Livre "Lanvin" est publié en septembre 2007 sur les créations de Jeanne Lanvin et d'Alber Elbaz, par Dean Merceron.

Lanvin participe à l'exposition itinérante au Musée d'Histoire Naturelle à Paris du 24 Octobre 2007 au 18 Mars 2008 en présentant des chapeaux, des échantillons et des pompons perlés créés par Jeanne Lanvin.

Pendant la même période, l'exposition au Musée Galliera à Paris présente 170 modèles, plus de 200 accessoires, ainsi que des parfums et des produits cosmétiques, montrant la marque du modernisme sur les vêtements, inspirés de l'architecture et la peinture "Art Déco", et des influences des pays étrangers : comme le Japon, la Russie, et l'Afrique. Lanvin participe en exposant des modèles créés par Jeanne Lanvin en 1925 pour "l'Exposition internationale des Arts Décoratifs", des dessins ainsi que des bouteilles de parfums.

Une robe de Jeanne Lanvin pour Yvonne Printemps dans "Debureau" (La dame aux camélias) est présentée dans l'exposition"Sacha Guitry, une vie d'artiste" à la Cinémathèque de Paris, du 17 Octobre 2007 au 18 février 2008.

Lanvin participe à la "Biennale de la Mode" à Arnhemen exposant cinq modèles créés par Alber Elbaz de Juin à Juillet 2007.

Lanvin participe à l'exposition "Dentelles en folie" au Caudry Museum de mai à septembre 2007, en exposant 3 modèles créés par Alber Elbaz.


RADIOSCOPIE DE LA MAISON LANVIN :

Lire aussi l'Interview d'Alber Elbaz

Pour en savoir plus sur L'homme Lanvin, lire : La fragilité de l'homme Lanvin

Pour découvrir les ambassadrices célèbres de Lanvin au cours du temps, lire : De Mistinguett à Tilda Swinton

Produits Lanvin
Les codes de la marque

Lanvin est la plus ancienne Maison de Couture. La richesse de création de Jeanne Lanvin et de ses successeurs a laissé à la marque un patrimoine culturel fort qui s'exprime au travers de codes établis.

L'oeuvre de Jeanne Lanvin se situe parmi quatre ou cinq grandes couturières de l'époque: Madeleine Vionnet, Mme Grès, Elsa Schiaparelli , Coco Chanel. Vionnet s'occupait des constructions, Mme Grès, de la technique, Schiaparelli , de la création avec des artistes et Coco Chanel a inventé le marketing avec talent.

Chez Lanvin, le logo en dit long. Il représente Jeanne et sa fille, ce qui évoque d'emblée une histoire plus féminine, une relation familiale et émotionnelle.
C'est Jeanne Lanvin qui a défini la notion d'art de vivre dans la mode. Ce n'était pas seulement une maison de Haute Couture : elle a créé des parfums mythiques, notamment "Arpège", en 1927; collaboré avec les plus grands architectes de son temps, comme Armand-Albert Rateau; dessiné des accessoires, des chapeaux, des vêtements pour enfants, dès 1908, et même pour l'homme, à partir de 1926.

Quelques facettes de sa mode : Des broderies tissées et des perlées, créés dans ses propres ateliers, pour faire briller de milles feux ses modèles, en particulier dans les années 20.

Une maîtrise de l'architecture et de la ligne du vêtement dans les années 20 et surtout les années 30;

Des robes dites "de style", de somptueux modèles du soir, des robes de mariées, des costumes de théâtre, mais aussi une mode dite "sport" pour permettre à la femme d'être à l'aise à toutes heures du jour et de la nuit.

Des velours, lamés, matelassés, des matières fluides, du tulles et des dentelles servent plus particulièrement à l'élaboration de ses collections ; des jeux de mats et de brillants, d'opacités et de transparences dans des coloris profonds, des faux noirs, comme dans des couleurs tendres et fraîches...

Elle s'inspire des "impressionnistes" dont elle aime collectionner les tableaux, mais aussi de l'Egypte, l'Italie, la Grèce ancienne, l'Orient, la Russie, l'Europe Centrale, l'Afrique du Nord, l'Amérique du Sud... Elle est passionnée par les civilisations et leurs folklores, en témoigne sa bibliothèque de livres et de tissus, constitués d'éléments rapportés de ses voyages.

Les codes stylistiques sont alors extrêmement féminins mais plus abstraits que dans d'autres maisons. Ce n'est pas le plissé, par exemple, ou un tissu d'une fabrication spécifique. Il s'agit ici de préserver non pas une tradition, mais un héritage : des robes intemporelles et, surtout, le désir qu'avaient les femmes de les porter. Ce qu'il fallait adapter à l'époque actuelle, c'est l'allure, la féminité et, plus que tout, le désir et l'émotion, qui expriment la modernité.

"Les vêtements modernes ont besoin d'une certaine qualité romantique" aimait à dire Jeanne Lanvin. Un siècle plus tard, on pourrait attribuer cette phrase à Alber Elbaz, tant sa modernité réside dans l'émotion d'un dialogue subtil entre la peau et le tissu.

Alber Elbaz a alors su s'imposer avec des codes plus où moins définis :
des produits phares comme la robe de mousseline noire aux ourlets déchirés chez la femme et le noeud papillon chez l'homme qui ont donné un nouveau souffle à la Maison.
La qualité irréprochable des produits : utilisation de matières nobles comme la soie, le tulle, la dentelle, le taffetas...
Des collections qui se renouvellent tout en restant fidèle au style de Jeanne Lanvin : une mode très féminine et surtout très élégante.

En effet, Alber Elbaz a essayé de donner une identité à la marque avec les tissus, les gros grains, les satins, les rubans et, après seulement, il a pensé à des sacs, conçus dans les mêmes matériaux.

Les bijoux ont ensuite pris beaucoup d'importance, les colliers de perles et de tulle, notamment. Il fait aussi de plus en plus de chaussures en brocart, en jersey, en flanelle, et tout cela se transforme en un véritable univers.

Albert Elbaz n'a pas fait de Lanvin une maison d'accessoires, car il ne croit pas au système du " it bag " de la saison, parce que c'est un succès éphémère et qu'un modèle chasse l'autre, ce qui ne correspond pas à l'optique de la maison.

Il reprend aussi les inspirations de Jeanne Lanvin, avec un prêt-à-porter bâti autour de l'art et du fait que le prêt-à-porter est apparu en même temps que le pop art : "ma collection tourne autour de cette histoire : comment rendre populaire un esprit de couture? La couture, c'est toujours des robes, alors que le prêt-à-porter est une sorte de grand mix. Alors j'ai coupé le haut d'une robe et le bas d'une autre pour créer l'alliance des deux. J'ai travaillé ensuite autour des imprimés animaux, que j'utilise déjà depuis cinq ou six ans, en y ajoutant des couleurs. J'aime l'idée d'une couture de l'urgence, avec des plis, des asymétries dictées par l'immédiateté. "

Dans le milieu du prêt-à-porter, les successeurs de Jeanne Lanvin veillent à rester fidèles au style de la créatrice.
Ainsi, on retrouve les matières utilisées depuis le début comme le velours, les dentelles et le tulle. Les couleurs restent toujours aussi diversifiées.

Le prêt-à-porter féminin

Alber Elbaz est le directeur artistique de Lanvin pour le prêt-à-porter féminin depuis 2001. Sa mode se caractérise par une extrême féminité et une élégance très parisienne. Il a su relancer la Maison en imposant son style. Les robes restent le produit phare des collections d'Alber Elbaz. Ce sont les pièces qui ont fait la renommée de la marque, celles qui mettent le plus en avant la féminité.

Toujours pour sublimer ses collections, Alber Elbaz utilise des matières nobles telles que la soie, le tulle ou encore le taffetas. Il veut sublimer le corps de la femme et faire en sorte qu'elle se sente toujours sexy sans aucune vulgarité, toujours avec élégance et distinction.

Sa poésie précieuse et urbaine est à l'oeuvre chez Lanvin. Il plisse le satin, le crêpe, le tulle et le chantilly de bas en haut, bloque les plis sous des rubans de satin, spaghettis de velours, écrase un noeud de gros grain sur les reins d'une jupe droite à zip industriel.

Au creux d'une fente sur un trench de taffetas cassant, il plisse encore l'étoffe et noue les épaules et les poignets, ceinture fermement la taille d'un gros élastique, en un mélange de délicatesse et de rudesse, habilement négocié. Il amincit encore le plissé, le travaille serré, pris dans un réseau de rubans sur des robes, à dos de crêpe ou cachemire. C'est ainsi qu'il maîtrise une silhouette fine en veste de lainage feutré appuyée à la taille et boutonnée comme une livrée de satin et velours. Il contourne les pièges, retire le côté convenu aux escarpins de satin à bout rond en collant à la semelle une plaque d'inox. Sur les fuseaux moulants grimpent des galons de moire. Python et ragondin, imprimé ocelot et cuir ajoutent leur note animale. Un oiseau de perle rebrodé en gris étain ou platine semble sortir de sa cage, plaqué sur un sweat de crêpe dézippé sur l'épaule.

Ses vêtements très sensuels, ne dévoilent jamais trop le corps: "C'est ma façon de respecter les femmes. Peut-être est-ce aussi mon métier de les habiller et non de les déshabiller!" dit-il avec humour.
Le travail des finitions caractérise également la mode d'Alber Elbaz. Il accorde une grande importance au sens des détails et n'hésite pas à apposer une fermeture éclair sur une robe du soir en soie.

Il a également relancé les accessoires chez Lanvin, qui sont aujourd'hui la clef du succès de la marque. La recherche poussée dans l'originalité des produits explique ce succès.
De plus, Alber Elbaz a créé une ligne de robe de mariée et s'est associé à la marque de jean Acne pour concevoir des jeans homme et femme.
Par ailleurs, ses inspirations sont très variées et selon lui sa plus grande force est son imagination.

L'Homme

Depuis 2005, Lucas Ossendrijver, conçoit les lignes de prêt-à-porter pour homme. Il explique avoir tout simplement renoué avec l'idée de Jeanne Lanvin, à savoir "proposer une garde-robe complète répondant aux besoins d'un homme élégant". Il imagine une garde-robe d'essentiels confortables et luxueusement discrets, avec des finitions couture, des boutons de manchette bijoux, des détails en gros-grain, qui font également tout le chic du pendant féminin de Lanvin.

Tendances et modernes, ses collections ont ouvert une nouvelle ère Lanvin. Pantalon classique et baskets en satin, manteau épuré et jogging, Lucas Ossendrijver se plaît à mixer les influences dans un style toujours léger et raffiné. Il veut offrir aux hommes "une élégance moins conventionnelle", où décontraction rime avec perfection. Il n'hésite pas à détourner au masculin des matières jusque là réservées aux créations pour femmes, comme le satin. Pour Lucas Ossendrijver, tout est possible et imaginable, du moment que "ce soit nouveau, jeune, portable par tous les hommes de la maison".

On retrouve des vestes en polyester, élastiquées en bas comme un blouson, ou froncées à pince, en laine marine. Ces vestes sont conçues pour donner une allure jeune à la silhouette.

La collection propose également des chemises en soie ou en coton parfois sans col, à manches longues ou courtes.
Toujours pour accentuer le côté "confortable" de ses créations, Lucas Ossendrijver n'hésite pas à proposer des costumes en jogging, des shorts, des pantacourts ou encore des bermudas.

Pour les manteaux et trench, le créateur met en avant une certaine légèreté grâce à des matières telles que le satin, la soie ou encore certaines matières synthétiques.
Pour créer cette collection, Lucas Ossendrijver a utilisé des couleurs assez austères agrémentées d'une touche de violet ou de rouge. Les couleurs principales restent le bleu marine, le gris anthracite, le beige et bien évidemment le noir et le blanc pour les tenues plus habillées et plus classiques.

On remarque également un contraste entre les matières. En effet, le créateur n'a pas hésité à mélanger des fibres naturelles à des fibres synthétiques. Dans l'optique de rendre l'aspect du vêtement léger, Lucas Ossendrijver a utilisé de la fibre de papier rendant ainsi le vêtement aérien. Les matières principales restent la soie, la laine fine, le velours et le coton. Certaines matières insolites telles que le poil de chameau feutré ou le cuir de kangourou font également partie de cette collection.

A l'instar des collections féminines, les détails des finitions sont très importants. Chaque vêtement se remarque à ses finitions comme par exemple des pinces écrasées, des coutures élastiquées ou encore des éclats de strass et des noeuds papillon en tulle. Les ourlets des vestes et des trenchs sont garnis d'un fil extensible qui leur donne le tomber des blousons, et rendant ainsi le vêtement plus confortable. Aucun modèle n'est repassé après fabrication pour donner ce côté moins apprêté et plus authentique.

Les accessoires sont en parfait accord avec l'esprit décontracté et chic de la collection de prêt-à-porter : volumes amples, finitions élastiques façon sportswear et matières techniques.
Les sacs shopping sont taillés dans des matières industrielles : PVC translucide, nylon ou denim. Les sandales sont également en PVC ou en veau velours. Elles restent chics et minimalistes et sont construites autour d'une fine semelle de cuir et nouée à la cheville par des rubans.

Les baskets sont brodées à la main de perles en bois laqué de bleu ou de rouge. Les chaussures classiques quant à elles s'égayent avec des tons de couleurs plus vifs. Les collections d'accessoires comprennent également des lunettes, des ceintures, des chapeaux ou encore des noeuds papillon.

Chez Lanvin, la demi-mesure correspond à la griffe 15 Faubourg. Il s'agit d'un véritable trait d'union entre le sur-mesure et le prêt-à-porter.
Pour les costumes, vestes et pantalons, après le choix des tissus la coupe est adaptée aux mensurations et les finitions sont réalisées selon les goûts de chacun. Le principe est d'utiliser un patron préexistant qui est modifié afin de correspondre aux mensurations du client. Les finitions sont réalisées à la main. Le sur mesure, quant à lui, se positionne au cinquième étage de la Maison Lanvin, espace dédié à la réalisation de costumes sur-mesure.

La décoration

Pour la décoration, c'est Alber Elbaz qui est aux commandes.
Sa dernière oeuvre est la nouvelle boutique de Londres. Les petits salons et miroirs offrent une atmosphère conviviale et intime.

Les parfums

Face à leurs succès lors de leur sortie, plusieurs ont été réédités.
C'est le cas du fameux "Arpège", créé en 1927, puis ressortit en 1987 et de "Rumeur" qui a été redessiné par Alber Elbaz.
Le tout dernier est "Jeanne Lanvin". Ce parfum, aux touches florales et fruitées, a été créé en 2008, par Alber Elbaz en hommage à Jeanne Lanvin. Sur le flacon, on peut voir un petit tulle et une étiquette comme celles sur les robes de collection.
Chez l'homme, "Arpège pour homme" présente des notes chaudes et sensuelles. La fraîcheur est évoquée par la senteur de la baie rose et de la mandarine, et la noix de muscade, pour le côté masculin.
"Lanvin l'homme" est plus léger. Il a été créé pour être porté tous les jours. On y trouve des agrumes, des épices et des aromates.

 

Pour apprécier les point de vue d'experts sur Lanvin, lire : Lanvin vu par...

Communication
La Maison Lanvin communique essentiellement à travers des campagnes d'affichage. On retrouve des publicités au sein des magazines de mode tels que Vogue, Elle ou Madame Figaro.

En 2000, la maison a lancé son site Internet où l'on retrouve l'intégrale des collections ainsi que l'historique de la maison.

Les défilés ainsi que les vitrines des magasins (modifiées environ tous les 15 jours) sont aussi un moyen de communication très utilisé par la marque.

 

En 2009, pour sa ligne Lanvin l'Homme Sport, Lanvin a choisit le joueur de tennis Rafael Nadal, qui représente 'élégance et l'énergie. Si pour cette campagne Lanvin a pris ce grand sportif, c'est un peu exceptionnel pour la marque qui ne cherche pas à s'appuyer sur les célébrités.

Pour la collection Printemps-Eté 2009, Lanvin a fait appel à Steven Meisel qui avec ses photos à l'aspect vieilli, a su mettre en valeur le mannequin Iselin Steiro, incarnant parfaitement la femme fatale. Ce sera le même photographe, mais cette fois-ci en duo avec le mannequin Kirsten McMenamy, qui photographiera la campagne de l'Automne-Hiver 2009-2010.

La maison Lanvin participe aussi régiulièrement à des expositions qui montrent les modèles historiques de Jeanne Lanvin .
La dernière en date a lieu jusqu'en juillet 2009 au Musée National de la Marine à Paris, "Les Marins font la mode". On peut y voir une robe d'époque 1912, créée par Jeanne Lanvin.

Par ailleurs, la vie de Jeanne Lanvin est retracée à travers l'ouvrage avec "Lanvin" de Dean Merceron.

 

Pour en lire davantage sur la campagne de publicité, Kirsten McMenamy photographiée par Steven Meisel : Une campagne à l'érotisme ambigu .

Pour en savoir plus sur les vitrines Lanvin par Alber Elbaz : Lanvin et son éloge de l'instabilité

Top Articles
Coiffure homme : 45 inspirations podium pour l'automne
le 18 Septembre 2012 à 20:20
Coiffure homme : 45 inspirations podium pour l'automne
Les hommes, tout comme les femmes, sont soumis aux tendances coiffure de la saison . Le changement est souvent...
Les plus belles robes de mariée 2012 !
le 25 Novembre 2011 à 18:45
Les plus belles robes de mariée 2012 !
À peine le mot " mariage " murmuré du bout des lèvres, la robe de mariée...
Leurs looks post-accouchement
le 20 Février 2012 à 18:30
Leurs looks post-accouchement
Période difficile, parfois cruelle (et généreuse) question kilos en trop, l'ère...
Le look du jour : Beyonce, enceinte et scintillante
le 29 Août 2011 à 12:00
Le look du jour : Beyonce, enceinte et scintillante
Véritable show girl, Beyonce aura attendu les MTV Video Music Awards pour annoncer sa grossesse aux...
Les accessoires pour un mariage de rêve
le 24 Novembre 2011 à 11:45
Les accessoires pour un mariage de rêve
Une fois la robe de mariée trouvée, la check-list ne semble plus aussi palpitante. Pourtant le...
Autour de Lanvin