Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Zlatan Ibrahimovic macho et sexiste : le faux bad buzz venu de Suède

Zlatan Ibrahimovic, la recrue star du club de foot parisien PSG, est au cœur d'une nouvelle polémique et est même taxé de "macho" et "sexiste". A tort ou à raison ?

Depuis quelques jours, la toile s'affole du côté de la Suède. La raison ? Des propos "machistes" qu'aurait tenus Zlatan Ibrahimovic. L'homme de l'année selon le magazine GQ serait-il macho ?

Dans une interviewe accordée au quotidien suédois Expressen, le joueur Zlatan Ibrahimovic a exprimé son mécontentement lorsqu'on le compare à des joueuses de football : "Quand je suis à l'étranger, on me compare à Messi ou Ronaldo. Quand je rentre à la maison, on me compare avec des footballeuses" avant d'ajouter "L'été dernier, on m'a demandé: "Qui est le meilleur: Lotta Schelin (joueuse suédoise de Lyon) ou vous ?" Non mais c'est une plaisanterie ou quoi ? Avec tout le respect dû aux femmes, vous ne pouvez pas comparer le football masculin avec le football féminin". On doit avouer qu'on a vu/lu pire comme comportement machiste. Le premier exemple qui nous vient en tête est évidemment celui de Robin Thicke et sa chanson polémique "Blurred Lines".

Mais le joueur vedette du Paris Saint Germain en a rajouté et explique que "L'attention que le football féminin obtient dans notre pays est sans équivalent dans le monde. Attention, je ne dis pas que je ne m'intéresse pas à ce qu'elles font, mais on ne peut pas comparer la performance individuelle d'une femme avec celle d'un homme".

En Suède, le football féminin est très développé et on ne différencie pas les joueuses féminines des joueurs masculins. En faisant cette différence, Zlatan Ibrahimovic fait un couac en Suède. Néanmoins, est-ce que ce dernier mérite-t-il de franchir les frontières pour arriver jusqu'ici ? Pas certain. D'autant qu'en France, lorsqu'il y a des propos machistes dans le milieu du sport, ils sont beaucoup plus virulents. Comme par exemple Bernard Lacombe, conseiller du président de l'Olympique lyonnais, qui au micro de RMC explique "Je ne parle pas football avec les femmes. Qu'elles s'occupent de leurs casseroles." Charmant.

Alors Zlatan Ibrahimovic à côté de ce genre de réflexions datant d'un autre temps, c'est vraiment pas grand chose. Juste de la maladresse dirons-nous et un ego évidement surdimensionné.

J.D