Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Who's Next 2018 : quand la beauté devient un objet mode à part entière

.

Parce que la beauté prend aujourd’hui une énorme importance, pour la première fois depuis sa création, le célèbre salon mode Who’s Next lui a fait une place de choix en créant sa Villa Beauté. Nous nous sommes rendues sur place pour découvrir les toutes dernières tendances et c’est là qu’on s’est confronté à cette évidence : la beauté est bel et bien devenu un objet mode à part entière. On vous explique le pourquoi du comment.

Cette année, le Who's Next a frappé fort. D'abord en choisissant le thème mode rafraîchissant de l'Afrique et de ses créateurs d'exception, qui méritaient sans aucun doute une exposition plus importante, mais aussi en lançant pour la première fois sa Villa Beauté.

.

Alors on s'est posé cette question : que s'est-il passé pour que la beauté soit désormais considérée comme un objet mode à part entière ?

Un rythme et des codes calqués sur l'univers fashion

Pour Géraldine Florin, directrice des partenariats et des événements du Who's Next, c'est d'abord parce que la beauté n'est plus une suiveuse, mais une véritable lanceuse de tendances.

"Ça s'est fait très naturellement, comme une évidence qui s'est imposée à nous. On a toujours proposé des animations beauté mais c'était très serviciel. En tant que plateforme de rencontre, nous avons une demande très importante sur le sujet, tant au niveau des acheteurs que du côté des marques."

En gros, la beauté ne se contente plus d'être un simple complément à l'offre mode, elle fait à présent partie de l'avant-garde au niveau créatif. Inspirante et innovante, que ce soit sur le créneau du maquillage ou des soins, plus rien ne semble pouvoir arrêter sa course effrénée. Et c'est vrai que quand on y pense, cette année de nombreuses tendances se sont d'abord vues sur les visages des tops et des célébrités avant d'apparaître sur les podiums, comme le néon, l'effet holographique ou métallique.

Forts de ce constat, les acheteurs mode du monde entier ont alors commencé à emprunter un virage radical.

"Les acheteurs, qui avant misaient tout sur le mix prêt-à-porter + accessoires, veulent enrichir leur offre en y intégrant du lifestyle et de la beauté".

Il faut dire que l'industrie de la beauté s'est donné du mal pour en arriver là, allant même jusqu'à se calquer sur les codes et le rythme infernal de l'univers fashion. Afflux incessants de nouveaux acteurs sur le marché, lancement permanent de nouvelles gammes, on ne sait plus où donner de la tête. Et alors qu'à une certaine époque les consommateurs se contentaient derrière de bons basiques, aujourd'hui, ils changent de rouge à lèvres comme de culotte et élèvent constamment leur niveau d'exigence.

On note également un effort esthétique, qui surpasse tout ce qu'on avait l'habitude de voir il y a de ça une dizaine d'années.

Parée de ses atours les plus précieux, la beauté n'a plus peur d'afficher ses références les plus luxueuses à des prix extrêmement élevés ou à sortir des éditions collectors hors de prix, qui s'écoulent d'ailleurs comme des petits pains. Longtemps anonymes, les hairstylists et make-up artists les plus doués sont également sortis de l'ombre pour devenir de véritables stars. Un engouement toujours plus grand, qui va pousser le Who's Next à retenter l'expérience dès l'année prochaine.

"Cette année, on a commencé doucement avec 20 marques concentrées autour des tendances beauté les plus prégnantes actuellement, à savoir le naturel et la K Beauty. Les retours des marques et des acheteurs sont très bons et on a déjà une dizaine d'enseignes intéressées pour l'année prochaine".

Vernis DIY, sèche-cheveux connecté, masques effervescent, on a vu tellement de merveilles en avant-première cette année qu'on a déjà hâte de prendre un nouveau shoot en intraveineuse !

Audrey Salles-Cook

À ne pas rater