Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Vincent Darré, double hommage à Jean Cocteau

Une grosse semaine pour celui qui présentait il y a quelques jours, à ses amis extravagants du tout Paris, un numéro de l’Officiel qu’il a entièrement conçu et dont il est le « curator ». Cela se passait au cours d’un dîner à la Méditerranée, place de l’Odéon, et ce, la veille de la sortie en salle d’« Opium », le film d’Arielle Dombasle qui raconte  les quatre années d’amour et d’addiction entre Cocteau et Radiguet et pour lequel il occupait le rôle de directeur artistique.

J'ai connu Vincent Darré très jeune, au Palace, cela devait être en 78. En guise de ceinture il nouait une corde autour de la taille de son pantalon en Prince de Galles et dansait pieds nus parce qu'il rentrait de vacances. " Chacun a son dieu ou son mythe " nous disait-il à l'occasion de la présentation à Cannes d'Opium , " moi, ça a toujours été Jean Cocteau, jeune, je m'identifiais totalement : les cheveux, les vêtements, le T-shirt marin des espadrilles lacées. Élève au studio Berçot, à 17 ans, je rêvais de Cocteau. Ça m'est donc revenu très facilement. "

A peine terminé le tournage du film, Vincent reçoit la proposition des éditions Jalou, de faire deux numéros par an d'un Officiel qui serait un objet exceptionnel, lui ressemblant totalement.

L'Officiel de Vincent Darré a commencé à prendre une tournure délirante sous la forme d'un story board dans lequel il s'est amusé à faire participer tous les amis qu'il admire, bousculant les codes en vigueur dans la presse de mode, et rendant hommage à l'élégance de ce magazine parisien né en 1921. Aux archives du magazine il avait pu voir les dessins de Dunand, Vertez Gruau.... Il avait en tête également, les illustrations et caricatures du magazine américain des années 50 de Fleur Cowles : " Flair ". Vincent a donc remis le dessin à l'honneur. Présents tout au long du magazine, ils illustrent les portraits des amis extravagants et vont jusqu'à envahir les séries de mode. Vincent Darré s'est entouré également de parrains bienveillants, il a demandé à Pierre Bergé titulaire du droit moral sur l'oeuvre de Cocteau, de lui parler de cet ami et de la façon la plus personnelle qui soit. Puis toute la troupe d'Opium s'est donnée rendez-vous devant l'objectif de Karl Lagerfeld pour une série de photos ayant pour décor des dessins à la Cocteau réalisés par Elie Top. Toutes les séries de mode ont en commun d'évoquer une livre ou un film de celui dont on fête cette année les 50 ans de la mort.

Evocation avec Amira Casar, de la "Voix Humaine". "Le poète et son muse", une série réalisée par Olivier Zahm avec les sculptures au fil de fer blanc de l'artiste Charles Serruya mettant en scène Lynne Koester et son fils Mauro. Dominique Issermann quant à elle a saisi Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm en enfants terribles. Le ballet "Parade" interprété par la danseuse étoile Marie Agnès Gillot a fait l'objet lui aussi d'une série de photos dansées.

On ne peut citer toutes les réalisations artistiques auxquelles ne manquaient que les collages. C'était sans compter avec l'emballage dans lequel Les amis de Vincent Darré ont reçu ce numéro spécial orné d'un collage post cubiste et surréaliste de sa main.

Et pour parfaire cet ensemble, ne manquait que les auteurs, choisis parmi ses amis : Francis Dorléans, Fabrice Paineau, Bernard Chapuis, Philippe Azoury et Paquita Paquin. Que du beau monde.

Paquita Paquin

" L'Officiel " de la couture et de la mode à Paris N° 979 Octobre 2013
" Opium "un film d'Arielle Dombasle, sortie en salle le 2 Octobre 2013

À ne pas rater