Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Mairesse : 5 choses à savoir sur la chroniqueuse de la Bande à Ruquier

Connue pour être la rigolote chroniqueuse de la Bande à Ruquier, Valérie Mairesse s'est illustrée dans les rôles de jolies godiches. Actrice populaire, elle a - et on a tendance à l'oublier - tourné avec les plus grands. Retour sur une personnalité du petit et du grand écran en 5 infos clefs.

Elle a commencé avec le Splendid

Si Valérie Mairesse est devenu un visage bien connu du petit écran, il ne faut pas oublier que sa carrière, c'est sur les planches qu'elle l'a débutée. En 1973, elle a tout juste 19 ans quand elle rencontre Thierry Lhermitte à l'un de ses cours de théâtre. Jeune comédienne, elle se lie d'amitié avec Marie-Anne Chazel, Gérard Jugnot et Christian Clavier, et participe aux débuts du Splendid. Hélas pour elle, l'aventure se terminera mal.

En 1977, elle se voit proposer un rôle au cinéma par Agnès Varda. Dans son autobiographie, "Quand je serai grande, je serai actrice américaine", Valérie Mairesse raconte comment la troupe lui a posé un ultimatum : "C'est le cinéma ou nous !". Elle sera finalement remplacée par Josiane Balasko. Et si elle se dit aujourd'hui sans rancoeur, elle n'a pas oublié son départ forcé.

Elle est sortie avec Thierry Lhermitte

Au début du Splendid, les couples se sont vite formés. Si Marie-Anne Chazel s'est mise avec Christian Clavier, Valérie Mairesse est elle tombée amoureuse de Thierry Lhermitte. "C'est ma première grande histoire d'amour, je n'avais aucune raison de ne pas l'évoquer. Elle a duré trois ans et on a vécu ensemble tout de suite." (Plurielles)

Une idylle marquée par une épreuve, lorsqu'à 19 ans, la jeune comédienne tombe enceinte. Elle ira se faire avorter aux Pays-Bas, soutenue alors par son amie, Marie-Anne Chazel.

Elle a tourné avec les plus grands

Si aujourd'hui, le nom de Valérie Mairesse évoque surtout le petit écran et son poste de chroniqueuse auprès de Laurent Ruquier, la comédienne a aussi tourné. Beaucoup. Actrice prolifique, elle a donné la réplique à Coluche dans le fameux "Banzaï" ou à Pierre Richard dans "Le coup du parapluie".

Au fil des ans, elle multiplie les collaborations, de Bertrand Blier à Gérard Oury en passant par Jean-Pierre Mocky et Jean Becker. Et décroche au passage une nomination au César du meilleur second rôle en 1978 pour "Repérages". Cette année encore, elle est à l'affiche de "Brèves de comptoir" de Jean-Michel Ribes. Sans compter ses rôles à la télé comme au théâtre.

Elle est grand-mère

Mère de deux enfants (Tina, 25 ans et Elliott, 18 ans), Valérie Mairesse est devenue grand-mère en début d'année. Sa fille a en effet donné naissance à une petite Scarlett en février dernier. Une heureuse nouvelle pour la comédienne.

Fidèle à Laurent Ruquier

Dans les années 90, Valérie Mairesse fait ses débuts sur le petit écran dans l'émission "Je passe à la télé" (qu'elle présente), puis en rejoignant Laurent Ruquier et sa bande dans "On a tout essayé" sur France 2 et dans "On va s'gêner" sur Europe 1. Et c'est une histoire qui dure ! Toujours chroniqueuse pour celui qui s'imagine tout sauf père, elle le suit sur RTL dans "Les Grosses Têtes", dont il prendra les commandes à la rentrée.