Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stan Smith : stop ou encore ?

.

La célèbre basket Adidas semble laisser la place à de nouveaux modèles dans le coeur des modeuses. La fin d'une ère ? 

La basket blanche (ou grise après des mois d'usure) avec le talon coloré (souvent en vert parce que c'est plus "in", tu vois) s'est inscrite sans mal au Panthéon des sneakers. Si depuis sa création en 1964, vous n'avez pas encore cédé à l'appel de la Stan Smith d'Adidas, c'est que : solution n°1, vous avez l'esprit de contradiction / solution n°2, vous avez habité à l'étranger pendant toute cette période.

Mais depuis quelques mois et depuis que la même marque a bombardé la France entière d'affiches pour présenter son nouveau modèle phare, l'EQT, notre amour inconditionnel pour la chaussure blanche semble avoir évolué... Blasée ? Lassée ? La modeuse délaisse sa paire fétiche pour découvrir d'autres contrées sportswear. Le signe de la fin d'une tendance ?

La mode, cet éternel recommencement

Il semblerait en effet, que le port de la Stan Smith soit devenu aussi insignifiant que celui du polo Lacoste. Il ne surprend plus, il n'excite plus. Une paire de charentaises ferait presque davantage d'effet. Oui mais justement, c'est confortables les charentaises... Une autre idée de la pantoufle, du cocooning qu'on pourrait assumer à l'extérieur. C'est peut-être cela qui fait que finalement, on ne va pas les jeter, ces Stan Smith. On va les garder comme des doudous, qu'on pourra ressortir dès que l'inspiration nous fait défaut. Et puis de toute façon, la mode, ce n'est qu'un éternel recommencement. Dans 20 ans, nous dirons certainement à nos enfants : "Des Adidas blanches et vertes pour Noël ? Vraiment ? C'était à la mode quand j'étais jeune".

Pauline Arnal

.