Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Rosso Di Sera et sa nonne topless : L'Église va-t-elle riposter ?

"Oh my god !" Attention, cette campagne publicitaire va faire du bruit. Pour promouvoir ses jeans, Rosso Di Sera a décidé de frapper fort. Très fort avec sa nouvelle campagne publicitaire qui ne manque pas de mordant.

Enseigne italienne de prêt-à-porter fondée en 1990, Rosso Di Sera propose des pièces mode destinées à une cible "féminine jeune" (même si elle souhaite viser des personnes allant de 15 à 50 ans). On y trouve des tops lamés, des chemisiers transparents en dentelle et strass, des sweats bicolores gris et doré... pas vraiment à notre goût, mais soit.

Pour sa nouvelle campagne, Rosso Di Sera a décidé de marquer les esprits. Et à notre avis, les esprits vont être beaucoup que simplement "marqués". Sur une grande affiche placardée sur un immeuble à Naples, on découvre une nonne pas comme les autres : elle prend la pose topless un chapelet dans les mains. Autant dire que l'on doute très fortement que l'Église apprécie la petite note d'humour...

L'Église, un terreau à moquerie ?

Force est de constater que ce n'est pas la première fois que l'Église est visée par une publicité. Et qui plus est, en Italie, pays où la religion occupe une grande place. Lorsque Antonio Federici a voulu vanter ses glaces, la marque avait mis en scène une nonne... enceinte (source : JeanMarcMorandini.fr). Sans oublier la campagne des "baisers" de Benetton qui avait soulevé beaucoup de critiques. Dans l'une des affiches publicitaires, on découvrait une religieuse en train d'embrasser un prêtre. Dans la même veine, Benetton avait également affiché un autre photomontage dans lequel on voyait le pape Benoît XVI embrassant sur la bouche un imam du Caire. Suite à la pression, l'enseigne avait dû retirer cette série d'affiches.


Jennifer Delattre