Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Redline fête ses 7 ans : rencontre avec Laetitia Cohen-Skalli

Figure de choix parmi la nouvelle génération de créateurs de bijoux, Laetitia Cohen Skalli est celle qui aura amorcé le changement au sein de la joaillerie parisienne en 2005 avec sa marque RedLine et une idée simple mais fédératrice : un diamant sur un fil. Une création minimale au luxe discret qui a démocratisé le diamant et séduit un large public. De Sharon Stone aux réticentes de la place Vendôme.

Un succès jamais démenti et une aventure qui fête en 2012 ses sept ans, l'occasion pour Laetitia Cohen Skalli de s'entourer de créateurs et d'amis et de revisiter son célèbre fil rouge, qui a connu au fil des années plusieurs déclinaison, faites de perles, d'or et de couleurs toujours plus éclatantes, élargissant toujours un peu plus l'univers de la créatrice.

Une collection anniversaire aussi élégante qu'éclectique qui se veut également généreuse aux côtés du Sidaction. Invités à la fête, le maquilleur Fred Farrugia, la chanteuse Imany, Ladurée, Luxor, Smiley, la marque Soeur et l'actrice Sarah Jessica Parker. Rencontre avec la créatrice pour le lancement de ces dernières pièces.

Parlez-nous de ses collaborations. Quand et comment avez-vous approché vos invités ?

Cela fait plus d'an que nous travaillons sur le projet de nos 7 ans. Nous avons voulu approcher 7 univers différents afin de casser les codes traditionnels de la joaillerie. Cela a été un travail de longue haleine car nous voulions absolument que chaque collaborateur corresponde à nos valeurs et nos codes dans un autre domaine. Nous avions certains critères et des affinités qui nous ont guidé à faire nos choix.

Aviez-vous des envies précises ? Avez-vous guidé vos invités ou ont-ils proposé tout de suite des modèles ?

A vrai dire, cela a été un véritable travail de création entre chaque créateur, même si certains savaient déjà ce qu'ils voulaient. Néanmoins, nous avons collaboré main dans la main pour offrir un résultat digne de ce nom et qui corresponde aux valeurs et aux univers de tous.

J'ai réalisé des croquis pour chaque créateur avec plusieurs propositions. Chacun ensuite me donnait ses idées et ses envies que j'incorporais aux prototypes. Petit à petit, les créations prenaient forme à l'image de chaque créateur. Par exemple, pour Sarah Jessica Parker, c'était un vrai travail d'équipe et d'écoute pour transformer ses rêves en réalité. Chaque détail avait son importance et nous avons fait en sorte que chaque création reflète parfaitement l'artiste.

Vous vous associez avec le Sidaction autour d'un bracelet inédit. Vous aviez imaginé une collection après le séisme du Japon pour soutenir la Croix Rouge. L'action humanitaire et associative vous tient particulièrement à coeur ?

Notre première association avec le Sidaction qui avait été lancée chez colette date de 2008. Depuis nous n'avons cessé de collaborer ensemble. Voilà pourquoi nous avons trouvé évident d'offrir une partie des bénéfices de nos sept créations à la lutte contre ce virus qui est une vraie menace pour tous. Je tiens particulièrement à participer à des actions humanitaires et associatives pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. A mon sens, il est important d'offrir et de donner. Nous avons la chance de pouvoir travailler et vivre en bonne santé tandis que d'autres n'ont pas toujours cette chance.

RedLine fête ses 7 ans, comment résumer l'aventure parcouru ?

Je n'arrive pas à croire que RedLine a déjà sept ans ! Cette aventure n'a pas toujours été simple. Je n'aurais jamais imaginé que mon projet d'étude bousculerait le monde austère de la joaillerie ! A l'époque de la création de la marque, il y avait très peu de marques destinées aux "jeunes". Le diamant RedLine rendu accessible a donné, selon moi, un nouveau souffle. Cela a d'ailleurs fortement inspiré bon nombre de créateurs.

Les bijoutiers de la place Vendôme, les artisans et les professionnels du métier ne m'ont pas toujours accueilli les bras ouverts. Ils me voyaient plus comme une menace que comme une avant-gardiste et pionnière dans le luxe accessible. Par la suite, ils se sont rendus compte que je répondais à une demande d'une cible différente et complémentaire de la leur. Ils ont très vite senti les mutations du marché qui devenaient plus frivoles.

Ce sont sept années que je n'ai pas vu passées ,sept ans de travail intensif, puisque nous faisons quasiment tout en interne (de la création, en passant par la fabrication, le montage, le design des packagings, la communication, la commercialisation). Mais c'est avant tout, une très belle aventure, ultra enrichissante.

Comment la marque a évolué selon vous ?

La marque a su s'inscrire dans le temps grâce à la qualité de nos produits qui n'ont cessé de s'améliorer. Nous avons voulu assurer un niveau de qualité totale pour gagner la confiance de nos clients. Nous mettons un point d'honneur à choisir de belles pierres blanches, qui sont travaillées à la main par nos artisans. Nos bijoux sont faits pour durer dans le temps et ils évoluent au gré des envies de chacun puisque vous pouvez le transformer.

Comment définiriez-vous RedLine en une phrase ?

Un diamant sur un fil ! RedLine est universel et intemporel.

Sarah Jessica Parker qui vous suit depuis le début a imaginé un bracelet. Sera-t-elle la prochaine égérie ?

Notre prochaine égérie... c'est une surprise ! Mais ce qu'il faut savoir c'est que c'est à son initiative que nous avons commencé à collaborer ensemble. Nous en avons été extrêmement flattés d'ailleurs. D'autant plus qu'elle porte au quotidien des modèles atypiques de la marque. Lorsque je suis tombée pour la première fois sur une photo d'elle en couverture de magazine, j'étais vraiment étonnée et surtout ravie car j'ai toujours adoré son personnage d'icône de mode.

Pour notre anniversaire, elle a imaginé un bracelet de manière extrêmement passionnée. Elle m'a souvent dit qu'elle avait adoré le fait de développer sons sens créatif en imaginant son propre bracelet. Quand cela a été nécessaire, elle m'a aussi fait confiance en écoutant mes conseils. De manière général, elle s'est beaucoup investie. C'était une très belle rencontre.

Les stars ont joué un grand rôle dans votre succès. Quel est celle que vous rêveriez d'inviter ? Y a-t-il des créateurs qui vous inspirent en particulier ?

Pour tout vous dire, nous n'avons pas de plan marketing people. Bien au contraire, nous sommes les premiers surpris lorsque nous apercevons dans la presse les célébrités qui portent nos produits. Cela nous conforte dans notre but d'offrir des bijoux de grande qualité avec un design minimaliste et épuré. Je n'ai pas de star en particulier que je rêverais d'inviter. Cependant, je suis très touchée par les célébrités qui ont mal vécu leur starification comme Amy Winehouse ou encore Marilyn Monroe. Autant de talent gâché...

Les créateurs qui m'inspirent ? Je dirais sans hésiter Coco Chanel. Elle a su créer les tendances et rompre avec les codes du moment. C'était une personne qui avait beaucoup d'audace et qui a su se faire une place parmi les grands.

Avez-vous des envies particulières pour continuer de faire évoluer la marque pendant encore sept ans ?

On vit au jour le jour. C'est grâce à nos clients que nous avançons chaque jour un peu plus dans cette belle aventure. Donc soyez sûr que nous continuerons de garantir une qualité totale à nos clients pour les satisfaire à chaque fois.

Les créations anniversaire de RedLine seront disponibles en exclusivité au Printemps, au Drugstore Publicis et dans les boutiques de chaque créateur. Tous les bénéfices seront reversés à l'association Sidaction.

Propos recueillis par Caroline Lazard

À ne pas rater