Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pourquoi les cheveux blancs de Jamie Lee Curtis ressemblent à une victoire

.

C'est sans nul doute Jamie Lee Curtis qui a fait l'entrée la plus remarquée (et remarquable) des Golden Globes 2019. En effet, l'actrice y est apparue avec ses cheveux blancs. Un détail qui mérite d'être souligné alors que le fait de faire son âge et de vieillir est problématique lorsqu'on est une femme à Hollywood. 

C'est une apparition véritablement rafraîchissante qu'a fait Jamie Lee Curtis sur le red carpet. C'est dans une tenue immaculée qu'elle a foulé le tapis rouge des Golden Globes 2019. Mais si on a envie de s'arrêter un instant sur ses cheveux blancs, c'est surtout car l'actrice de 60 ans a décidé de faire son âge. Ou plutôt de ne plus céder aux pressions exercées sur les femmes et particulièrement à Hollywood, où les actrices se doivent de ne pas vieillir.

L'avènement des cheveux blancs

Si les actrices hollywoodiennes (et les actrices en général) ont peur d'afficher des signes - pourtant naturels - du temps qui passe, c'est parce que arrivées à un certain âge, certains rôles leur deviennent inaccessibles. Jamie Lee Curtis le déplorait elle-même dans une interview donnée au magazine People en 2015 : "Je trouve ça assez humiliant, la frénésie médiatique qui entoure le fait que quelqu'un devienne plus vieux et ne ressemble plus à celui qu'il était". L'actrice de 60 ans ajoutait : "Hollywood est un business très cruel (...) Je ne veux pas être punie alors qu'il s'agit de l'évolution naturelle d'un être humain".

Une triste réalité qui ne l'a pas empêchée d'apparaître aux Golden Globes avec les cheveux blancs. Une apparition qui sonne comme une révolte et qui fait du bien. Car si cette discrimination est encore de mise à Hollywood, les dénonciations sont d'actualité. Après avoir longtemps arboré les cheveux grisonnants, Jamie Lee Curtis passe à la vitesse supérieure avec un geste résolument puissant et plein de sens.

Il n'y a en effet aucun mal à faire son âge et il temps de mettre fin à cette peur de vieillir qui n'existe, malheureusement, presque que pour les femmes.

.

Le corps féminin toujours sous le feu des critiques

Si on peut longuement parler des injustices qui sévissent à Hollywood, les femmes qui vieillissent sont également ouvertement critiquées par des hommes lambda. La preuve avec la polémique qui a éclaté hier dans l'Hexagone, suite à des déclarations choc de l'écrivain et ex-chroniqueur de "On n'est pas couché", Yann Moix. Dans une interview donnée à Marie Claire, il a ainsi abordé ses préférences sexuelles. Des confidences qui, en dehors d'être déplacées, étaient résolument insultantes pour certaines femmes. "A 50 ans je suis incapable d'aimer une femme de 50 ans", a-t-il déclaré, "(...) Je trouve ça trop vieux. (...) Elles sont invisibles. (...) Un corps de femme de 50 ans n'est pas extraordinaire du tout".

Lire de telles déclarations en 2019 prouve bien que le fait de vieillir pour les femmes est très mal perçu par la société. L'autrice et journaliste Mona Chollet l'a elle-même abordé dans son essai "Sorcières, la puissance invaincue des femmes", avançant le fait que le corps féminin vieillissant était une des raisons de mettre les femmes au bûcher car il dégoûtait. Plus largement, elle explique également dans cet essai que la femme vieillissante, mature et puissante est terrifiante pour les hommes, qui eux semblent dispensés de corps. Comprendre que celui-ci n'est jamais remis en question et n'est jamais l'objet de critiques virulentes.

Un discours qui devrait faire évoluer les consciences pour ceux qui veulent bien l'entendre.

À ne pas rater