Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pourquoi la ballerine provoque-t-elle autant de haine ?

.

Dur de trouver une pièce qui s'attire autant de haine que la ballerine. Comment la chaussure pendant longtemps symbole de féminité et de chic est-elle devenue si décriée ? Nous, chez Puretrend, on vous dit de vous méfier : un come-back est possible ! 

Prononcez le mot "ballerine" au milieu d'une conversation et préparez-vous à voir plus de haine surgir que lorsque vous avez appris que Matt Pokora avait bousillé votre chanson fétiche de Cloclo. Oui, rares sont les pièces qui suscitent autant de dégoût. Même les Crocs n'arrivent pas à la cheville.

Pourtant, ces modèles longtemps aimés pourraient opérer un come-back. Oui, oui, vous avez bien lu !

La ballerine, pas toujours symbole de mauvais goût

La ballerine a longtemps connu son heure de gloire, comme lorsqu'elle devient partie intégrante du look d'Audrey Hepburn, aujourd'hui encore source d'inspiration pour beaucoup. La ballerine est d'ailleurs toujours citée dans le "stater pack" de la Parisienne, cette créature fantasmée fumant clope sur clopes à la terrasse d'un café.

Au début de la décennie, il suffisait de traîner à la sortie d'un lycée pour voir des armées de jeunes filles, sacs Longchamp sous le bras, jean slim sur les jambes et ballerines aux pieds. Dur de comprendre comment de classique fétiche, la ballerine s'est muée en chat noir du monde du soulier.

Pourquoi tant de haine ?

Comment expliquer un tel retournement de situation ? On peut voir dans la tendance des chaussures qui font prendre de la hauteur une première explication. Alors que les fashionistas font comprendre au commun des mortels qu'il n'y a pas d'excuse pour ne pas porter des talons vertigineux au quotidien, la vague streetswear impose les grosses semelles des baskets. Après cette élévation, dur de retrouver le plat de la ballerine, pas forcément flatteur.

Pas question d'abandonner la ballerine pour autant : elle continue à accompagner les modeuses, mais cette fois, dans leur sac à main ! Pratique à transporter, elle devient la solution de secours quand il n'est plus possible de supporter ses talons. Voilà alors l'image qui vient quand on pense ballerine : un plan B, souvent bien usé, qui traîne dans un sac et qui transporte une mauvaise odeur. Avouons-le, la ballerine portée pieds nus ne sent pas le Chanel numéro 5.

Il n'en fallait pas plus pour que la ballerine se traîne une mauvaise réputation, au point de voir en 2016 une "journée internationale contre la ballerine" naître sur Facebook !

La ballerine, un possible retour ?

Doit-on jeter la ballerine pour autant ? Pas sûr ! Vous connaissez le cycle infernal de la mode qui fait revenir tout ce qu'on a un jour banni : impossible de penser que la ballerine ne connaîtrait pas le même sort ! Et le changement pourrait bien être en train de se produire.

Les chaussures plates font plus que jamais rêver (l'influence des mocassins Gucci revisités y jouant pour beaucoup) et dans les folles déclinaisons proposées par les créateurs, les modèles se rapprochent de plus en plus de ballerine.

Voilà alors que Dior dédie son défilé Printemps 2019 au monde de la danse, où on retrouve des ballerines. Si bien qu'en août, le Elle australien titre même : "C'est officiel, la ballerine est de retour en 2018". Si la ballerine devient la prochaine it-shoe, ne dites pas que vous n'étiez pas prévenus !

À ne pas rater