Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Papa ou maman 2 : double dose d'humour

4 photos
Lancer le diaporama

Vincent et Florence sont de retour. Après avoir échoué à garder leur mariage intact, la question qui se pose dans "Papa ou maman 2", est de savoir s'ils vont réussir leur divorce.  Réponse le 7 décembre dans les salles.

A la fin de "Papa ou maman", on avait laissé Vincent (Laurent Laffitte) et Florence (Marina Foïs) sur une défaite : leur mariage était un échec et les avait contraint à divorcer. Alors dans "Papa ou maman 2" du réalisateur Martin Bourboulon, qui avait aussi signé le premier opus, on a forcément envie de suivre leurs aventures après cette fameuse séparation.

On avait très envie de savoir si après avoir raté leur mariage, ils allaient réussir leur divorce. Pour essayer, ils ont tout changé ou presque. Ils ne vivent plus en Normandie mais en Gironde, dans la région d'Arcachon. Pour faciliter la vie de leurs enfants, ils ont choisi d'habiter chacun une grande maison... placées l'une en face de l'autre. Pour autant, avec quatre enfants dont la petite dernière a à peine plus d'un an, rien n'est forcément simple. Ce serait moins drôle sinon, évidemment. Le déséquilibre comique commence là : tout semble être fait pour que la situation soit la plus facile à vivre mais tout est compliqué par une organisation lâche qui laisse à désirer même si, surmontant leurs différends, Florence et Vincent essaient de se supporter du mieux qu'ils le peuvent. Cette pseudo-harmonie plus que précaire vole en éclat dès lors que l'un et l'autre rencontre quelqu'un...

Un vaudeville moderne

A ce titre, il faut d'ailleurs mettre en lumière la composition sans fausse note des seconds rôles, Sara Giraudeau et Jonathan Cohen qui, ballotés dans une guerre des sentiments qui ne dit pas son nom, sont très vite usés par la folie d'un couple infernal. Car si la situation était déjà très bancale, elle devient vite totalement incontrôlable et le film, rythmé comme un vaudeville moderne, prend sa vitesse de croisière pour ne plus faiblir jusqu'à la révélation finale : cris, crise de nerfs, portes qui claquent, accrochages. Si les recettes sont connues, voire classiques, elles sont modernisées au sein d'une famille recomposée où les enfants tiennent aussi un rôle important. En cherchant absolument à remettre leurs parents ensemble, ils accélèrent encore la folie ambiante. Et ça marche ! On rit beaucoup parce que tout est amplifié et la valse des sentiments est si rapide qu'on n'a pas un instant de répit : amour/haine, je te fuis/je te veux, je t'aime/je te déteste, etc. Et puis l'ambiguïté entre Florence et Vincent laisse présager que tout n'est peut-être pas aussi simple qu'ils veulent bien le faire croire. "Papa ou maman 2", un cocktail détonnant où l'humour tient le premier rôle...

Grégory Curot