Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

On a testé le premier mascara 3D signé Chanel (et on l'a illico adopté)

.

Dans la beauté, les lancements sont incessants. Pas toujours facile de s’y retrouver donc. Alors quand une véritable innovation nous saute aux yeux, on se précipite pour la tester et vous donner notre avis sur la question. C’est ce que nous avons fait avec le tout premier mascara au monde équipé d’une brosse 3D. Il est signé Chanel et il nous a emballé au-delà de nos espérances. Mais qu'a-t-il de si extraordinaire au juste ? On vous dit tout.

Il y a quelques semaines, Chanel annonçait la sortie de son dernier bijou make-up : un mascara doté d'une surprenante brosse 3D. Vous nous connaissez, il n'en fallait pas plus pour piquer notre curiosité. Du coup, on l'a testé pour vous, histoire que vous compreniez bien de quoi il s'agit avant d'investir.

Une technologie unique

Mais avant de l'essayer, on a voulu savoir exactement comment avait été fabriqué cette brosse. Eh oui, dans l'idée, on sait ce qu'est la 3D, mais dans les faits difficile de vous expliquer tout ça sans se pencher avec attention sur les détails techniques de sa fabrication.

La première chose à savoir, c'est que la maison Chanel s'est adressée à une autre enseigne pour développer ce produit tout particulier. Implantée en région parisienne, la ERPRO 3D FACTORY est une spécialiste du genre, comme l'indique son nom évocateur. Et on ne s'était pas rendu compte à quel point cette collaboration était cruciale avant d'apprendre que le processus d'industrialisation classique, réalisé à partir de moules très coûteux, ne permettait pas de faire autant de tests que nécessaire pour trouver l'équilibre parfait entre la formule et la brosse en elle-même.

Grâce à l'impression 3D, le studio de création maquillage de Chanel a pu revisiter sa nouvelle brosse une bonne centaine de fois avant d'atteindre la perfection.

Les promesses de la marque

Résultat des courses, cette nouvelle brosse présente un aspect encore jamais vu, avec à la surface un nombre record de rugosités et de microcavités. Un petit bijou de technologie que Chanel n'a pas hésité à baptiser Le Volume Révolution. Un nom très fort, qui nous a interpellé. Alors qu'est-ce que ça change au juste et quels sont vraiment les bénéfices de ce mascara du futur ?

Selon Chanel, ce processus d'élaboration serait enfin la garantie d'avoir un produit qui rassemble TOUTES les fonctions qu'on recherchait désespérément jusqu'ici. A savoir une adhérence de pointe, un volume de folie, une juste dose délivrée pour une répartition homogène (et économique) et bien sûr, un fini avec zéro paquet. Autant d'atout qui nous ont fatalement incitées à craquer.

Notre avis

D'abord, on a aimé que la marque reste conforme à son image sur le packaging. Chic, noir, épuré et sans fioritures, il laisse clairement apparaître le logo si désirable de Chanel sans trop en faire. Ensuite, on l'a ouvert et on a senti le parfum discret de sa formule (bah oui, c'est important aussi), neutre, léger et agréable.

Et puis on est passé à l'application et la première chose qui nous a sauté aux yeux y regardant de plus près, c'est que la brosse n'avait pas l'air complètement recouverte de mascara comme s'est souvent le cas. Tous les picots étaient bien visibles et ça, c'est plutôt un bon présage en ce qui concerne les paquets.

Enfin, on s'est jeté à l'eau et on a légèrement passé la brosse sur l'un de nos cils. Comment vous dire... le résultat était absolument parfait et ce, sans trop appuyer. Nos cils nous sont apparus soudainement ultra volumineux, sans pour autant afficher cet effet extension de cils en mode volume russe des moins élégants de jour. Le soir venu, il suffit de presser un peu plus fort pour accentuer le résultat.

Comme promis, aucun paquet à l'horizon et une matière idéalement répartie entre les cils. Conformément aux instructions de la marque, on est passé direct à l'autre oeil sans replonger notre brosse dans le tube et le fini était identique en tous points. Dernier petit miracle à signaler : ça n'a pas coulé de la journée !

Bref, il a tout bon, vraiment, et on s'est empressé de l'adopter illico.

Le Volume révolution de Chanel 35€

Audrey Salles-Cook

À ne pas rater