Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Mode : 9 façons de réduire son impact sur la planète

.

Parce qu'en 2018 il n'est plus possible de fermer les yeux sur l'impact négatif de l'industrie de la mode sur la nature, on peut à notre échelle prendre certaines résolutions pour essayer de réduire cet impact. En voici quelques-unes.

Résolution n°1 : Acheter moins

C'est aussi simple que ça (enfin...). Alors on essaye de se poser les bonnes questions : a-t-on réellement besoin de 15 jeans, 60 paires de chaussures, 10 manteaux ? La consommation excessive est l'un des facteurs majeurs de pollution. Car on oublie souvent que pour produire nos vêtements, se sont tout un tas de ressources comme l'eau et l'électricité, finalement pas aussi illimitées qu'on le croyait qui sont mises à contribution.

Résolution n°2 : Vendre une pièce à chaque fois qu'on fait un nouvel achat

Vous voulez vraiment acheter cette nouvelle veste dont vous n'avez en réalité pas besoin ? Et si en contrepartie vous vendiez ou donniez une autre pièce de votre placard ? Une façon de ne pas accumuler à tort tout en se faisant plaisir de temps en temps.

Résolution n°3 : Miser sur des marques éco-responsables

De plus en plus nombreuses sur le marché, les marques cherchant à réduire leur impact sur la planète rivalisent de style et d'innovation. Entre les matières naturelles, les matières recyclées, la traçabilité et les circuits plus courts, on peut désormais plus facilement faire rimer mode et conscience éco-responsable. Même Meghan Markle s'y est mise !

Résolution n°4 : Louer plutôt qu'acheter

Plutôt que d'acheter une nouvelle robe pour un mariage ou un nouveau sac hyper tendance mais qui sera avouons-le démodé dans à peine 2 mois, et si on louait plutôt ? On fait également d'une pierre deux coups puisqu'en plus de diminuer notre consommation, on fait également de la place dans notre placard.

Résolution n°5 : Privilégier les matières qui durent

Si on achète autant, c'est parfois parce que l'on achète mal. Moins chères certes mais souvent moins résistantes, les matières de moindre qualité ont tendance à mal évoluer avec le temps. Ce qui nous pousse une fois de plus à acheter encore un peu plus. On privilégie donc les matières qui tiennent la route comme la laine, le coton bio et autres fibres végétales nouvelle génération.

Résolution n°6 : On ne jette pas ses vieux vêtements

On comprend bien qu'au bout d'un certain temps, vous puissiez vous lasser de vos fringues. Si c'est le cas, plutôt que de les jeter à la poubelle, on les recycle, revend ou donne selon leur état et notre envie. Entre les applis pour vendre en ligne plus performantes que jamais et les marques qui proposent de recycler pour nous nos vieux vêtements, on n'a plus vraiment d'excuse.

.

Résolution n°7 : On achète vintage

Eh oui, un vêtement qui a plusieurs vies, c'est toujours ça de gagné pour l'environnement. Et puis s'il est d'occasion, ça veut généralement dire qu'il est de bonne qualité ou du moins résistant et donc qu'il va durer. Et puis autre argument non négligeable : acheter d'occasion, c'est aussi acheter moins cher.

Résolution n°8 : On lave moins

Autre problème lié à l'industrie textile, les quantités d'eaux utilisées hallucinantes qui vont avec. Parce que même si vous achetez éco-responsable, si vous multipliez les machines pour un oui pour un non, vous polluerez quand même.

On essaye donc de laver mieux en espaçant les machines, en privilégiant les températures plus basses, le mode économique et puis si on n'a qu'un jean à laver, on évite de faire une machine et on attend un peu pour la remplir. Évidemment, on lève le pied également sur le sèche-lingue et on privilégie le séchage à l'air libre.

Résolution n°9 : On évite la fourrure

Quitte à tenter de réduire notre impact sur la nature, et si on arrêtait d'imposer aux animaux nos envies fashion ? Et puis la moumoute synthétique fait tout aussi bien l'affaire question style. Pour le cuir, on privilégiera les marques qui offrent une bonne traçabilité et si possible qui utilisent des tannages naturels. On peut aussi se fier au Leather Working Group pour nous aiguiller dans notre choix.

À ne pas rater