Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Mariage : 5 astuces pour faire des économies et éviter de se ruiner

Mariage : quelques conseils pour éviter de se ruiner.
Mariage : quelques conseils pour éviter de se ruiner.

La "saison" des mariages approche à grand pas. Pour celles et ceux qui aimeraient avoir quelques conseils pour éviter de casser son PEL pour ce jour si spécial, c'est par ici !

La robe, la salle, le traiteur, le DJ... Un mariage coûte extrêmement cher. Entre 12 000 et 15 000 euros selon Virginie Mention, créatrice du site Ceremonize qui s'occupe de vous organiser votre mariage de A à Z. Alors, si on peut tenter de faire quelques économies ici et là, autant en profiter.

Pensez au rétroplanning

L'un des premiers conseils de Virginie Mention pour tenter de faire quelques économies pour son mariage est de penser au rétroplanning "un bon moyen pour prioriser chaque tâche". Le but est ainsi de voir où on va et d'éviter de s'éparpiller. Petite vigilance : "attention aux salles de réception qui ont tendance à entasser les gens. Lorsqu'ils parlent d'une table de dix personnes, c'est généralement un table de huit." Attention également à la capacité indiquée "car généralement, ils présentent un nombre de personnes mais ne pensent pas à l'espace piste de danse qui est souvent inexistant."

Privilégiez une saison basse

On vous l'accorde, se marier au printemps et en été, c'est vraiment sympa surtout parce que les journées sont longues et les températures douces. Malgré tout, il s'agit des saisons où les tarifs sont les plus élevés (ça, c'est nettement moins sympa). "Du mois de novembre à avril, vous pouvez faire de belles économies, surtout en ce qui concerne les salles", confie Virginie Mention.

Louez votre robe de mariée

La robe de mariée : le nerf de la guerre. En dentelle, avec du tulle, brodée, longue ou courte... L'idée que l'on se fait de la parfaite robe de mariée est, pour certaines femmes, déjà arrêtée depuis de très nombreuses années (depuis qu'elles sont enfants en réalité). Alors pas évident de réaliser quelques économies sur quelque chose dont on rêve depuis (très) longtemps. Mais regardons les choses en face, cette robe, si belle soit-elle, ne sera portée qu'une seule fois. Alors pourquoi ne pas la louer ? "Oh, malheur !" direz-vous certainement ? Mais lorsque vous savez qu'une robe coûte en moyenne 2 000 euros et qu'en la louant, vous pouvez arriver à une facture de 200 à 500 euros, est-ce que cela ne vous fait pas voir les choses autrement ?
Il existe également des dépôts-ventes de robes de mariée. Il faudra compter environ entre 800 et 1 000 euros.

Optez pour le droit de bouchon

Le traiteur occupe généralement une grande part du budget d'un mariage (comptez 90 euros par personne pour une réception de 100 personnes), alors pour tenter de grappiller quelques euros ici et là, optez pour le droit de bouchon. Qu'est-ce que c'est ? C'est vous qui vous chargez d'apporter vos propres bouteilles d'alcool et vous reversez une somme au traiteur en fonction du nombre de bouteilles ou d'invités. Un traiteur facture en moyenne une bouteille de Champagne à 30 euros. Si vous optez pour le droit de bouchon, l'achat des bouteilles est évidemment à votre charge, et vous reversez entre 5 et 10 euros par bouteille au traiteur. Plus économique, non ?

Faites appel à des sites spécialisés

"Pour les fleurs par exemple, évitez de faire appel à une décoratrice qui vous facture ses frais de déplacement et ses prestations, mais optez plutôt pour un fleuriste", explique Virginie. La règle est de privilégier pour les commerces spécialisés ET de proximité. De quoi redonner le sourire au porte-monnaie.

Merci à Virginie Mention, créatrice du site Ceremonize pour tous ses précieux conseils.

Jennifer Delattre