Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Marchand Drapier, la nouvelle élégance atypique

Lancé en 2006, Marchand Drapier vient de signer ses lettres de noblesse, en défilant pour la première fois lors de la dernière Fashion-Week parisienne masculine. Un défilé placé sous le sceau de la fraicheur et de la légèreté, faisant oublier un instant la morosité actuelle, avec ces jolis bouquets de fleurs aux mains des mannequins.

Aucune fausse note pour ce premier défilé, les indispensables de l'été sont là, avec cette élégance empruntée au tailoring délicieusement révisé, quelques pièces apportent une touche sport aux silhouettes : bermuda, caban, polo, maille. Et c'est ainsi que chaque pièce du dressing se mixe et se conjugue à la perfection.

Les chemises soignent leurs basiques, avec ou sans plastron, ces cols qui se font discrets, comme ces cravates fines les enrobant dans un cocon élégant.
Taillée dans les matières les plus nobles qui soient, la collection se concentre sur une palette de couleurs pastel délicatement choisie: lilas, bleu, beige, gris... Comme délavée par une pluie d'été. Le noir se réserve pour le soir, décliné sur un smoking à la coupe parfaite ou encore sur une maille finement ajourée. Les carreaux flirtent avec les raies, sans faute de goût.
Et puis, toujours ce juste équilibre dans les coupes, ni slim, ni oversize, rien d'ostentatoire, seulement l'essentiel pour assurer à ces messieurs des allures de dandy irrésistible...

La naissance d'une griffe
Basée sur Toulouse, il était devenu primordial pour moi de les rencontrer. Rendez-vous pris au show-room de la marque avec l'épouse et complice de son créateur, Emilie Carpentier. Emilie m'accueille chaleureusement en me faisant pénétrer dans cette ancienne imprimerie, aux décors harmonieux et chaleureux, conçue comme un véritable petit boudoir aux accents très masculins.

Pétillante et passionnée, elle parle de Marchand Drapier avec une telle fougue et énergie, que j'en oublie mon questionnaire. Quoi qu'il en soit, cela n'a aucune importance, elle a déjà répondu à toutes mes questions, sans même que je les lui pose.
Commençant par la difficulté de trouver un nom pour la marque, elle m'explique que Benoît Carpentier l'avait d'abord baptisé "Beautiful Exentric Chic Attitude" BECA, mais en raison d'une connotation trop proche d'une autre marque américaine, l'idée a été abandonnée, et puis "Marchand Drapier" est apparue comme une évidence, simple et authentique, en mettant en exergue les cinq générations de son créateur bercées dans le monde des belles étoffes .

Première collection née en 2006, elle se fait connaître de bouche à oreilles, et puis très vite la presse nationale, mais aussi internationale, prend le relais, séduite par cette élégance si atypique. Les boutiques les plus pointues, telles que l'Eclaireur à Paris ou encore Kesner à New York ont elles aussi été conquises par ce dressing .

Le dressing de Marchand Drapier
Emilie me fait découvrir leur dressing, chaque collection comporte environ 60 pièces. Vaste et complet, il se compose de costumes, chemises, pantalons, jeans, bermudas, mailles en cachemire, cuirs, et chacune de ces pièces se parent d'étoffes luxuriantes afin d'assurer des coupes aux tombés parfaits.

Emilie me raconte l'addiction de Benoît pour la toile de Jouy, n'hésitant pas à jouer de cet imprimé sur chemises, foulards, intérieur de vestes, elle revient à chaque saison, mais travaillée de façon différente.
Chaque pièce a son histoire, sa marque de fabrique, et toujours ce petit détail qui fait toute la différence. Emilie prend le soin et le temps de m'en faire la revue, et c'est une évidence, le détail chez Marchand Drapier est minutieusement travaillé, de l'intérieur des vestes, ceintures de pantalons, aux boutons de bois, de corne ou de nacre, en passant par les cols de chemises, parfois même amovibles, ou encore ces coudières aux dessins harmonieux et discrets joliment posés sur les mailles et vestes, sans oublier ce petit logo rouge , marque de fabrique de la maison.

Tous les ingrédients sont là, pour donner à ce détail un sens stylistique discret et raffiné. Parfois ce détail se teinte d'une connotation un brin coquine, un imprimé fondu dévoilant des couples amoureux, cette fameuse toile de jouy ou encore ce petit mètre posé discrètement sur une braguette de pantalon, "c'est audacieux, ludique mais jamais vulgaire" souligne Emilie. Tout comme le logo, choisi par Benoît, ces deux ciseaux rentrant l'un dans l'autre, "on a voulu jouer la carte de l'espièglerie, voilà tout, c'est un petit clin d'oeil à l'univers masculin, nous sommes mariés et avons deux filles, loin de nous l'idée de vouloir tomber dans une image pornographique !"
Côté accessoires, on découvre foulards, cravates fines et ceintures à large boucle en acier, dessinées par un artiste montalbanais. "Nos accessoires sont le prolongement de notre dressing, ils apportent ce petit supplément d'âme essentiel à tout vestiaire".

L'Homme Marchand Drapier
L'homme Marchand Drapier est un dandy élégant et raffiné, laissant de côté l'uniforme traditionnel un peu triste et un peu morne pour une garde robe plus jeune et tellement gentleman . "Les hommes d'aujourd'hui ont envie de se faire plaisir, tout en restant élégant, nos clients recherchent une élégance anticonformiste, sans tomber dans le ridicule". Atypique, les collections ont toujours ce même fil conducteur, un mix de luxe emprunté au tailoring et de fantaisie savamment maîtrisé, pour une mode décalée mais non déjantée.

La qualité avant tout
Encore toute jeune Maison, Marchand Drapier préfère concentrer ses investissements financiers sur la qualité des tissus, italiens pour la majorité et le savoir faire des grandes maisons de couture (italienne, portugaise et française pour la maille et le cuir) plutôt que dans les campagnes publicitaires. Et si la presse masculine française ou étrangère (russe, anglaise, japonaise, australienne) ne cesse de faire d'éloge sur la marque, Emilie me confie que c'est un choix délicat, mais selon elle privilégier la matière, la finition et la qualité, est une priorité première.

On ne peut qu'aller dans son sens, Marchand Drapier offre à nos hommes un dressing de qualité et de finition suprême. Et si le chemin dans le monde de la mode est encore long, Emilie et Benoît peuvent être fiers de leur réussite si fulgurante, gardant la tête froide et conscients des difficultés encore à venir. Quoiqu'il en soit, Marchand Drapier est à ce point un modèle de bon goût et d'élégance qu'on pourrait la croire ancestrale.

www.marchand-drapier.com

Voir le défilé Marchand Drapier Printemps-Eté 2009-2010

Brigitte Ferrara

Sur le même thème
Karine Le Marchand : bombe en petite robe noire, elle dévoile sa nouvelle coupe