Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Marcel Desailly : le footballeur devient papa d'Aïda, 23 ans

Énième rebondissement dans l'affaire Aïda pour Marcel Desailly. Jeudi 26 juin 2014, la justice a officiellement reconnu qu'il était le père de la jeune femme de 23 ans. Alors qu'il refuse toujours de se soumettre à un test ADN, ses avocats annoncent déjà son intention de faire appel...

En ce moment chez les stars, l'heure est à la paternité. Que ce soit David Beckham, complètement fou de ses enfants, ou le chanteur Ricky Martin qui ne se sépare jamais de ses jumeaux, les fans craquent de plus en plus pour ces nouveaux papas des temps modernes. Dernièrement on a même eu la surprise de voir Karim Benzema totalement gaga de sa petite Mélia. Mais parfois l'histoire n'est pas toujours aussi joyeuse. Jeudi 26 juin 2014, l'ancien champion du monde Marcel Desailly a été officiellement reconnu comme le père d'Aïda Mendy, 23 ans. Attaqué en justice depuis des années par celle qui dit être sa fille, le footballeur lui s'estime "victime d'un complot" comme le précise ses avocats dans le Figaro en 2000. Le problème, c'est que depuis le début de la procédure, Marcel Desailly refuse catégoriquement de se soumettre à un test ADN. Marié avec Virginie qu'il a rencontré à l'âge de 20 ans, Marcel est pourtant l'heureux papa de quatre beaux enfants qu'il a récemment emmenés à Roland-Garros pour une sympathique sortie familiale.

Je veux juste que mon père me reconnaisse

Déjà en 2000, la justice intriguée par ce refus, avait condamné Marcel Desailly à verser une pension alimentaire de 5000 euros par mois pour contribuer à l'éducation d'Aïda. Mais aujourd'hui, cela va beaucoup plus loin. Car la décision du tribunal, qui reconnait dans son jugement le lien de filiation entre eux, permettra à Aïda de porter le nom de son père ainsi que de prétendre à une part de l'héritage du footballeur. Pourtant cette dernière l'affirme, l'argent ne l'intéresse pas. Dans une interview accordée à Entrevue : "Je l'ai connu quand j'avais 2 ans, mais je n'ai aucun souvenir de lui. Papa m'a abandonné. Il m'ignore totalement, pour lui, je n'existe pas, je veux juste que mon père me reconnaisse, je me fiche de l'argent."

De son côté, l'avocat du footballeur annonce d'emblée son intention de faire appel du jugement qui vient d'être rendu : "Dans la mesure où rien ne confirme un quelconque lien avec Marcel Desailly. Notre position est la même depuis le début : nous contestons et nous ferons appel (le Figaro)."

À ne pas rater