Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Louis de Funès : adultère, Hitler... 5 anecdotes sur l'incroyable Rabbi Jacob

Louis de Funès est parmi les acteurs les plus cultes en France. Celui qui nous a quittés beaucoup trop tôt (à l'âge de 68 ans) ne manque en tout cas pas d'anecdotes étonnantes autour de lui. On vous en a sélectionné 5 aujourd'hui. 

Louis de Funès est un acteur et comique culte, que personne aujourd'hui n'a réussi a égaler. Et s'il était réputé pour ne pas avoir un caractère toujours facile (les femmes de sa vie ne vous diront pas le contraire), il reste l'une des personnes les plus respectées du cinéma. Aujourd'hui, on vous dévoile 5 incroyables anecdotes sur le phénomène.

L'adultère ? Jamais !

Louis de Funès n'a jamais eu froid aux yeux du côté de ses rôles. Et s'il a aussi bien joué des personnages avares ou racistes, il y en a toujours un qu'il a refusé : l'homme infidèle. Il a ainsi refusé plusieurs rôles d'adultères, malgré la persévérance de quelques producteurs.

43 secondes ou rien !

Le premier film de Louis de Funès ? "La tentation de Barbizon". Un rôle qu'on ne retiendra pas vraiment pour l'acteur puisqu'on le voit que... 43 secondes.

Taxxxxiiiiii ?

Lorsque Louis De Funès prenait un taxi, il faisait exprès de payer par chèque. Pourquoi ? Parce qu'il savait très bien que les chauffeurs n'allaient pas l'encaisser, préférant garder un autographe de la star que de se faire payer une course. Pas bête.

Le regard qui tue.

Si Louis de Funès faisait quelques fois des petits caprices de stars, l'un a plus marqué les réalisateurs que d'autres : il voulait toujours une lumière particulière au dessus de lui pour avoir des yeux plus bleus que bleus.

Papy n'a pas fait de résistance.

Louis de Funès adorait la pièce "Papy fait de la résistance" et aurait pu jouer dans le film. Il est malheureusement décédé une année avant les tournages. Et si les rumeurs ont longtemps affirmé qu'il devait jouer le rôle du "papy", Christian Clavier a rétabli la vérité en déclarant que De Funès devait jouer le rôle du demi-frère d'Hitler.